Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:40

Ensemble, Luttons contre le VIH communement appellé Le Sida.
Tignard Yanis Cyril

Ce livre est composé avec le contenu des derniers cahiers de Simone Weil. La connaissance surnaturelle collection Espoir fondée par Albert Camus. Je trouve qu'un personnage contemporain de L'Histoire de conscience et de personnalité comme Martine Feugas mariée Monteil est capable d'être et de pouvoir montrer la personnalité endurante de Simone Weil. Cette dernière est morte le 24 aout 1943 au Sanatorium de Ashford (Kent). L'apprentissage de la force est ouverte sur la conscience même du soi, de la dernière fois et du caractère d'autonomie du soi devant l'adversité et l'adversaire. Yanis
Martine Monteil — Wikipédia

Martine Monteil, née Martine Feugas le 15 janvier 1950 à Vincennes, est une haute fonctionnaire française.

Elle est la première femme à diriger les brigades des stupéfiants et du proxénétisme, ainsi que la brigade de répression du banditisme, la brigade criminelle et la PJ1 et termine sa carrière au poste de préfet, Secrétaire générale de la zone de défense de Paris.

Sommaire

1 Biographie
2 Distinctions
3 Ouvrages
3.1 Adaptations
4 Notes et références

Biographie

Petite-fille de policier et fille d'inspecteur divisionnaire, Martine Monteil envisage de devenir professeur d'éducation physique. Encouragée par son père dans les études, elle obtient une licence en droit à Assas et un diplôme de l'Institut de criminologie. Elle entre à l'École nationale supérieure de la police en 1976, un an après son ouverture aux femmes. Elle y rencontre son futur mari, devenu contrôleur général, directeur adjoint de l'inspection générale des services2. Sortie major de sa promotion en 1978, elle est l'une des premières femmes à devenir commissaire de police. Chef de section à la 4e brigade territoriale de la police judiciaire de la Préfecture de police, on lui confie le commissariat de quartier Saint-Thomas-d'Aquin en 1979 puis celui du Bel-Air en 19813.

Entre 1982 et 1989, elle est chef de la section stupéfiants puis adjoint à la Brigade des stupéfiants et du proxénétisme. Devenue commissaire principal en 1986 puis commissaire divisionnaire en 1991, elle est nommée en 1989, à la tête de la brigade de répression du proxénétisme à Paris. En 1994, elle devient chef de la brigade de répression du banditisme de Paris, puis en 1996 chef de la brigade criminelle, première femme à occuper ces deux postes3.

À ces différents postes, elle s'impose comme une femme forte, « dure, sévère, mais fédératrice, enthousiaste, fière de son métier »2. Surnommée « le shérif de Saint-Germain » quand elle dirige le commissariat de quartier du 7e arrondissement de Paris, elle mène à bien de nombreuses enquêtes durant sa carrière. Elle démantèle le réseau de Madame Claude dans les années 1980, perquisitionne chez Françoise Sagan dans le cadre d'une affaire de trafic de stupéfiants, enquête sur l'attentat du RER B en 1996, arrête les tueurs en série Mamadou Traoré et Guy Georges, et dirige les investigations sur la mort de Diana Spencer, ce qui lui vaut d'être surnommée « Mlle Maigret » par le Time4,5.

Elle quitte le terrain pour le poste de sous-directrice des ressources humaines et de la logistique à la Direction de la police judiciaire de Paris entre 2000 et 2002, et devient contrôleur général de la police nationale en 2001. En juillet 2002, elle est nommée directrice régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police, avant de prendre la tête de la direction centrale de la Police judiciaire le 4 novembre 20046. Là encore, elle est la première femme à occuper cette fonction.

Pendant la campagne de l'élection présidentielle de 2007, ses propos donnent lieu à une polémique quand elle souhaite publiquement, « à titre personnel », que Nicolas Sarkozy, encore ministre de l'Intérieur, puisse « faire autant pour le pays que pour la PJ » et mettre « (son) courage et (son) énergie au service de la France »7. Lors de l'émission On n'est pas couché du 15 mars 2014, elle affirme qu'elle ne renie pas ses propos.

Le 28 juillet 2008, par décret en Conseil des ministres, elle quitte la filière policière pour devenir, avec le rang de préfet, secrétaire générale de la zone de défense de Paris et collaborateur direct du préfet de police8. En avril 2013, elle refuse le poste qui lui est proposé à l'inspection générale de l'administration (IGA) et met un terme à sa carrière9.

Comme tous les anciens directeurs de la police judiciaire de la Préfecture de Police, elle est membre de droit du jury du Prix du Quai des Orfèvres.
Distinctions

Officier de la Légion d'honneur, le 10 novembre 2005
Commandeur de la Légion d'Honneur, le 22 avril 201110
Officier de l'ordre national du Mérite
Cruz al Mérito Policial (es) con distintivo rojo11

Ouvrages

100 ans de police judiciaire, aux éditions Michel Lafon (2007)
Flic, tout simplement, aux éditions Michel Lafon (2008)

Adaptations

Martine Monteil est incarnée par Marianne Denicourt dans L'Affaire SK1 de Frédéric Tellier en 2014.
Elle est également interprétée par Mathilde Seigner dans Flic tout simplement de Yves Renier en 2016. Le téléfilm est une adaptation de son récit homonyme.

Notes et références

↑ Isabelle Mandraud, « "Flic, tout simplement", de Martine Monteil : récit poignant d'une policière » [archive], Le Monde,‎ 13 novembre 2008.
↑ a et b Gaël Tchakaloff, « Portrait de Martine Monteil : La femme au pistolet d’or » [archive], Le Nouvel Économiste,‎ 23 novembre 2006.
↑ a et b Patricia Tourancheau, « Portrait de Martine Monteil » [archive], Libération,‎ 3 février 1996.
↑ Christophe Cornevin, « Martine Monteil : confidences d'une «super flic» » [archive], Le Figaro,‎ 25 novembre 2008.
↑ Éric Pelletier, Jean-Marie Pontaut, « Les souvenirs de la "dame du 36" » [archive], L'Express,‎ 16 octobre 2008.
↑ Solenn De Royer, « Martine Monteil, première femme à la tête de la « PJ » » [archive], La Croix,‎ 28 octobre 2004.
↑ « La directrice de la PJ vote Sarko » [archive], Le Point,‎ 15 février 2007.
↑ Remy Bellon, Jean-Claude Pierrette, « Nombreuses nominations préfectorales, Martine Monteil nommée à la défense de Paris » [archive], AFP,‎ 28 juillet 2008.
↑ Jean-Michel Décugis, « Martine Monteil quitte la police » [archive], Le Point,‎ 3 avril 2013.
↑ JO Légion d'Honneur [archive].
↑ (es) « El ministro del Interior, Alfredo Pérez Rubalcaba, condecora a una veintena de mandos y agentes de la Policía francesa » [archive], Ministère de l'Intérieur espagnol,‎ 31 juillet 2007.

Le quartier Saint-Thomas-d’Aquin est le 25e quartier administratif de Paris situé dans le 7e arrondissement. Il est nommé en l'honneur du philosophe et théologien Thomas d'Aquin.

C'est un des quartiers les plus chers de Paris. De nombreuses célébrités y ont élu domicile.[réf. nécessaire]
Principaux sites
Les quartiers du 7e arrondissement.

Église Saint-Thomas-d'Aquin.
Ex-hôpital Laennec.
Hôtel Matignon.
Magasin Au Bon Marché.
Musée d'Orsay.

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:41

Madame Monteil Martine née Feugas.
Ce conte albanais vient d'une mythologie où le serpent est Dieu. Le serpent donc est ce qu'est pour les chrétiens, l'agneau.
Dans d'autres contes semblables, il y a un taureau au lieu du serpent.
Le serpent et le taureau sont deux bêtes lunaire.
Le dragon est la même chose qu'un serpent.
Le serpent d'airain est resté l'objet d'un culte jusqu'à une époque tardive.
Problème: Pourquoi était il bien de faire un serpent d'airain, et criminel de faire un veau d'or ? Le silence d'une virgule !
Yanis devant le silence des Carpates et des Austro-Hongrois immigré en France durant le soulèvement de Prague et de L'invasion de la Hongrie.

Harpie féroce — Wikipédia

La Harpie féroce (Harpia harpyja), seule espèce du genre Harpia, est un aigle forestier d'Amérique latine.

Sommaire

1 Description
2 Reproduction
3 Répartition
4 Habitat
5 Longévité
6 Voir aussi
6.1 Références taxonomiques

Description
Une Harpie féroce photographiée dans le parc aux oiseaux de Foz do Iguaçu au Brésil.

La femelle est plus grande que le mâle (sa taille est d'un mètre pour une envergure de deux mètres). Son poids est de neuf kilogrammes.

Les harpies sont des prédateurs extrêmement efficaces, qui possèdent des serres puissantes. C'est un aigle adapté au vol acrobatique en milieu forestier aux espaces fort réduits.

Cet oiseau de la famille des Accipitridés possède de longues ailes arrondies, des pattes courtes et épaisses, et des doigts extrêmement forts avec des serres redoutables. Il est capable de soulever et amener au nid des proies pesant 70 % de son propre poids (environ 6,3 kg).

Il se nourrit de paresseux, de perroquets, de ratons laveurs, de singes et de serpents ; on dit qu'il chasse également parfois des chiens et des ocelots.[réf. nécessaire]

Son appellation "Féroce" provient de l'extrême aggressivité dont elle fait preuve lorsqu'il s'agit de défendre son territoire ou son nid, ce qui en fait un rapace difficile à étudier sans les protections adéquates.

Elle apparaît sur les billets de 10 bolivars vénézuéliens.
Reproduction

Les harpies, comme les aigles en général, sont monogames et forment des couples unis pour toute la vie.

Elles font leur nid dans de très hauts arbres ayant des branches bien séparées pour en faciliter l'accès ou la sortie en vol. Leur nid se trouve souvent entre 30 et 50 mètres de hauteur.

L'époque de la reproduction va de juin à novembre. La durée de gestation ou d'incubation est de 30 jours.

Une ponte a lieu tous les deux ou trois ans. La femelle dépose un ou deux œufs, mais seul le premier né survit. Le jeune teste ses ailes et son vol après six mois. Cependant il reste sous la surveillance de ses parents qui continuent de l'alimenter durant six mois supplémentaires, ce qui le maintient ainsi en une longue dépendance.

La maturité sexuelle est atteinte vers l'âge de trois ou quatre ans.
Répartition

aire de distribution

Cet oiseau vit au Mexique, en Amérique centrale, au Brésil (Amazonie), en Argentine et en Colombie.
Habitat

Cette espèce habite les forêts tropicales touffues, y compris la forêt amazonienne.
Longévité

Son espérance de vie est d'environ 40 ans.
Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Harpie féroce, sur Wikimedia Commons

La harpie féroce est un rapace menacé, principalement à cause de la déforestation de la forêt Amazonienne.
Références taxonomiques

Référence Congrès ornithologique international : Harpia harpyja dans l'ordre Accipitriformes [archive] (en) (consulté le 21 mai 2015)
Référence CITES : espèce Harpia harpyja (Linnaeus, 1758) [archive] (+ répartition [archive]) (sur le site de Species+ [archive]) (en) (consulté le 21 mai 2015)
Référence CITES : taxon Harpia harpyja [archive] (sur le site du ministère français de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement) (fr) (consulté le 21 mai 2015)
Référence ITIS : Harpia harpyja (Linnaeus, 1758) [archive] (fr) (+ version anglaise [archive] (en))
Référence Alan P. Peterson : Harpia harpyja dans Accipitriformes [archive] (en)
Référence UICN : espèce Harpia harpyja (Linnaeus, 1758) [archive] (en) (consulté le 21 mai 2015)
Référence Animal Diversity Web : Harpia harpyja [archive] (en)
Référence NCBI : Harpia harpyja [archive] (en)

Portail de l'ornithologie Portail de l'ornithologie

Catégories :

Statut UICN Quasi menacé Accipitridae

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:45

La tempête n’a rien laissé que son propre spectre : Mais quelle soit électrique ou matière ; elle est avec la gravité, la formation du ciel céleste. La ligne du néant donne un parallèle avec le temps pour le vide.La hauteur donne des indications sur le volume et la masse. Les scientifiques confondent la cellule et le centres d’où ces interminables réunions sur la créativité de l’univers. Ainsi ce parallèle est donné par l’étendu et les différentes sources de luminosité sont définies sur le fait de l’étendue. Les mathématiques et la biologie ont conçu ce fait sur les résultats de la molécule physique, les atomes et de l’observation de l’astronomie : Les géopolitiques, l’espace et l’histoire. La vie est au sein d’un infiniment grand et d’une minuscule électrique : Le ciel et l’espace. L’histoire du petit s’implose au sein d’une ligne dans le fait que la gravité est le déclencheur de l’arc électrique. La hauteur donne des indications sur le volume et la masse.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie


Hubble's Blue Bubble
A large blue bubble with a bright star in the center on a black background filled with stars

Sparkling at the center of this beautiful NASA/ESA Hubble Space Telescope image is a Wolf–Rayet star known as WR 31a, located about 30,000 light-years away in the constellation of Carina (The Keel).

The distinctive blue bubble appearing to encircle WR 31a is a Wolf–Rayet nebula — an interstellar cloud of dust, hydrogen, helium and other gases. Created when speedy stellar winds interact with the outer layers of hydrogen ejected by Wolf–Rayet stars, these nebulae are frequently ring-shaped or spherical. The bubble — estimated to have formed around 20,000 years ago — is expanding at a rate of around 220,000 kilometers (136,700 miles) per hour!

Unfortunately, the lifecycle of a Wolf–Rayet star is only a few hundred thousand years — the blink of an eye in cosmic terms. Despite beginning life with a mass at least 20 times that of the sun, Wolf–Rayet stars typically lose half their mass in less than 100,000 years. And WR 31a is no exception to this case. It will, therefore, eventually end its life as a spectacular supernova, and the stellar material expelled from its explosion will later nourish a new generation of stars and planets.

Text credit: European Space Agency
Image credit: ESA/Hubble & NASA, Acknowledgement: Judy Schmidt
Last Updated: Feb. 26, 2016
Editor: Ashley Morrow
Tags: Goddard Space Flight Center, Hubble Space Telescope, Image of the Day, Nebulae, Stars, Universe


March 24, 2017
Hubble Spots Two Interacting Galaxies Defying Cosmic Convention
scattered galaxies with a blue haze

Some galaxies are harder to classify than others. Here, Hubble’s trusty Wide Field Camera 3 (WFC3) has captured a striking view of two interacting galaxies located some 60 million light-years away in the constellation of Leo (The Lion). The more diffuse and patchy blue glow covering the right side of the frame is known as NGC 3447 — sometimes NGC 3447B for clarity, as the name NGC 3447 can apply to the overall duo. The smaller clump to the upper left is known as NGC 3447A.

Overall, we know NGC 3447 comprises a couple of interacting galaxies, but we’re unsure what each looked like before they began to tear one another apart. The two sit so close that they are strongly influenced and distorted by the gravitational forces between them, causing the galaxies to twist themselves into the unusual and unique shapes seen here. NGC 3447A appears to display the remnants of a central bar structure and some disrupted spiral arms, both properties characteristic of certain spiral galaxies. Some identify NGC 3447B as a former spiral galaxy, while others categorize it as being an irregular galaxy.

Image credit: ESA/Hubble & NASA
Text credit: European Space Agency
Last Updated: March 24, 2017
Editor: Karl Hille
Tags: Galaxies, Goddard Space Flight Center, Hubble Space Telescope, Image of the Day, Universe


March 17, 2017
Hubble Discovery of Runaway Star Yields Clues to Breakup of Multiple-Star System

As British royal families fought the War of the Roses in the 1400s for control of England's throne, a grouping of stars was waging its own contentious skirmish — a star war far away in the Orion Nebula.

The stars were battling each other in a gravitational tussle, which ended with the system breaking apart and at least three stars being ejected in different directions. The speedy, wayward stars went unnoticed for hundreds of years until, over the past few decades, two of them were spotted in infrared and radio observations, which could penetrate the thick dust in the Orion Nebula.
Three-panel hubble image shows star motion
This three-frame illustration shows how a grouping of stars can break apart, flinging the members into space. Panel 1: members of a multiple-star system orbiting each other. Panel 2: two of the stars move closer together in their orbits. Panel 3: the closely orbiting stars eventually either merge or form a tight binary. This event releases enough gravitational energy to propel all of the stars in the system outward, as shown in the third panel.
Credits: NASA, ESA, and Z. Levy (STScI)

The observations showed that the two stars were traveling at high speeds in opposite directions from each other. The stars' origin, however, was a mystery. Astronomers traced both stars back 540 years to the same location and suggested they were part of a now-defunct multiple-star system. But the duo's combined energy, which is propelling them outward, didn't add up. The researchers reasoned there must be at least one other culprit that robbed energy from the stellar toss-up.

Now NASA's Hubble Space Telescope has helped astronomers find the final piece of the puzzle by nabbing a third runaway star. The astronomers followed the path of the newly found star back to the same location where the two previously known stars were located 540 years ago. The trio reside in a small region of young stars called the Kleinmann-Low Nebula, near the center of the vast Orion Nebula complex, located 1,300 light-years away.

"The new Hubble observations provide very strong evidence that the three stars were ejected from a multiple-star system," said lead researcher Kevin Luhman of Penn State University in University Park, Pennsylvania. "Astronomers had previously found a few other examples of fast-moving stars that trace back to multiple-star systems, and therefore were likely ejected. But these three stars are the youngest examples of such ejected stars. They're probably only a few hundred thousand years old. In fact, based on infrared images, the stars are still young enough to have disks of material leftover from their formation."

All three stars are moving extremely fast on their way out of the Kleinmann-Low Nebula, up to almost 30 times the speed of most of the nebula's stellar inhabitants. Based on computer simulations, astronomers predicted that these gravitational tugs-of-war should occur in young clusters, where newborn stars are crowded together. "But we haven't observed many examples, especially in very young clusters," Luhman said. "The Orion Nebula could be surrounded by additional fledging stars that were ejected from it in the past and are now streaming away into space."

The team's results will appear in the March 20, 2017 issue of The Astrophysical Journal Letters.

Luhman stumbled across the third speedy star, called "source x," while he was hunting for free-floating planets in the Orion Nebula as a member of an international team led by Massimo Robberto of the Space Telescope Science Institute in Baltimore, Maryland. The team used the near-infrared vision of Hubble's Wide Field Camera 3 to conduct the survey. During the analysis, Luhman was comparing the new infrared images taken in 2015 with infrared observations taken in 1998 by the Near Infrared Camera and Multi-Object Spectrometer (NICMOS). He noticed that source x had changed its position considerably, relative to nearby stars over the 17 years between Hubble images, indicating the star was moving fast, about 130,000 miles per hour.
hubble nebula image with annotations and insets
The image by NASA's Hubble Space Telescope shows a grouping of young stars, called the Trapezium Cluster (center). The box just above the Trapezium Cluster outlines the location of the three stars. A close-up of the stars is top right. The birthplace of the multi-star system is marked "initial position." Two of the stars — labeled BN, and "I," for source I — were discovered decades ago. Source I is embedded in thick dust and cannot be seen. The third star, "x," for source x, was recently discovered to have moved noticeably between 1998 and 2015, as shown in the inset image at bottom right.
Credits: NASA, ESA, K. Luhman (Penn State University), and M. Robberto (STScI)
The astronomer then looked at the star's previous locations, projecting its path back in time. He realized that in the 1470s source x had been near the same initial location in the Kleinmann-Low Nebula as two other runaway stars, Becklin-Neugebauer (BN) and "source I."

BN was discovered in infrared images in 1967, but its rapid motion wasn't detected until 1995, when radio observations measured the star's speed at 60,000 miles per hour. Source I is traveling roughly 22,000 miles per hour. The star had only been detected in radio observations; because it is so heavily enshrouded in dust, its visible and infrared light is largely blocked.

The three stars were most likely kicked out of their home when they engaged in a game of gravitational billiards, Luhman said. What often happens when a multiple system falls apart is that two of the member stars move close enough to each other that they merge or form a very tight binary. In either case, the event releases enough gravitational energy to propel all of the stars in the system outward. The energetic episode also produces a massive outflow of material, which is seen in the NICMOS images as fingers of matter streaming away from the location of the embedded source I star.

Future telescopes, such as the James Webb Space Telescope, will be able to observe a large swath of the Orion Nebula. By comparing images of the nebula taken by the Webb telescope with those made by Hubble years earlier, astronomers hope to identify more runaway stars from other multiple-star systems that broke apart.

The Hubble Space Telescope is a project of international cooperation between NASA and ESA (European Space Agency). NASA's Goddard Space Flight Center in Greenbelt, Maryland, manages the telescope. The Space Telescope Science Institute in Baltimore conducts Hubble science operations. STScI is operated for NASA by the Association of Universities for Research in Astronomy, Inc., in Washington, D.C.
By The Space Telescope Science Institute (STScI) in Baltimore, Md.
Last Updated: March 17, 2017
Editor: Karl Hille
Tags: Goddard Space Flight Center, Hubble Space Telescope, Nebulae, Stars, Universe

https://www.nasa.gov/feature/goddard/2017/hubble-discovery-of-runaway-star-yields-clues-to-breakup-of-multiple-star-system

Rapport de
TAY
La chouette effraie
et de Y'becca

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:47

Erholung.
Im traum durch einem wolh gepflegten Park zu laufen kündigt Freizeitvergnügen an. Ein Spaziergang mit Partner ist ein Symbol für eine glückliche, harmonische Ehe.
Träume
Das buch der traumsymbole.
Ars.Edition.
TAY La chouette effraie
POLICE LA COATIE, Le GROUPEMENT SOCRATE et Y'BECCA
https://www.facebook.com/AnimalAcademie/?fref=nf&pnref=story

POLICE LA COATIE, Le GROUPEMENT SOCRATE et Y'BECCA
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t241-police-la-coatie-le-groupement-socrate-et-y-becca

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:49

Une muche est un souterrain creusé généralement à des fins de protection des villageois et de leurs biens, lors de troubles importants dans la France septentrionale, d'où leur nom de muche signifiant "cachette" en normand et en picard, du verbe much(i)er "cacher" équivalent de l'ancien français mucier. Toutefois, certaines muches - comme celle de Mesnil-Domqueur, à côté de Domqueur, découverte en 2005 - amènent à penser que quelques-uns de ces réseaux souterrains furent exclusivement destinés à servir de greniers souterrains, ceci afin de soustraire temporairement les récoltes aux pillards -les « fourrageurs » - envoyés par les armées ennemies pour ravitailler celles-ci en grains.

Par rapport à des habitations troglodytes, l'architecture de ces souterrains est inédite. La définition même de ces muches entend une organisation principale en une ou plusieurs longues galeries ou rues ouvrant sur des cellules aveugles, les muches proprement dites. Ces cellules étant des stabulations ou des habitations, la très grande majorité de ces cellules étaient fermées sur la rue par des portes en bois fermées à clef. Les cellules se répartissent alternativement le long du couloir, pour permettre une meilleure circulation.

Le Nord de la France comporte 74 de ces muches encore en état, selon la GEVSNF, 12 dans le Nord, 30 dans le Pas-de-Calais et 32 dans la Somme. Les plus remarquables étant les muches de Domqueur, Hiermont, Talmas, Hermies ou la cité souterraine de Naours.[réf. nécessaire]

Sommaire

1 Localisation
2 Contexte historique
2.1 Jusqu'au XXe siècle
3 Organisation d'une muche
3.1 Entrée
3.2 Les cellules
4 Communes possédant des muches
5 Articles connexes
6 Liens externes
7 Notes et références

Localisation

Des souterrains composés de galeries et de cellules le long de ces "rues" n'existent que dans les départements du Nord de la France, c'est-à-dire : le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme. Il pourrait y avoir quelques réseaux souterrains similaires dans les départements limitrophes de l'Aisne et de l'Oise.

Les grottes de Naours sont en réalité en partie des carrières aménagées et pour une autre partie des muches, parmi les plus grandes et les plus complexes1.
Contexte historique

Le contexte de creusement de ces refuges souterrains exceptionnels est aujourd'hui bien connu. Le royaume de France laisse un territoire important à la maison de Bourgogne fin XVe siècle. Le duché de Bourgogne étant lui-même incorporé dans les Pays-Bas espagnols par un jeu de mariage. Le roi de France se trouve isolé géographiquement et économiquement. Les villes frontières du Nord de la Somme comme Amiens, Péronne, Corbie sont alors sous les Pays-Bas espagnols. François Ier n'aura de cesse de vouloir récupérer ces villes, mais aussi l'Artois durant le XVIe siècle, suivi par ses descendants et cela jusqu'au début du XVIIIe sous Louis XIV. Les troupes en conflit, vont se disputer âprement ces provinces durant près de 200 ans, avec des mouvements de troupes et de frontière oscillant continuellement entre l'Authie et la Somme. De nombreuses muches semblent avoir été creusées durant le troisième quart du XVIIe siècle, lors des ultimes guerres franco-espagnoles, lorsque l'Espagne utilisait ses possessions des Pays-Bas comme base d'expéditions armées sur le nord de la France. Au début du XVIIIe siècle, le Duc de Marlborough a aussi ravagé la Picardie et laissé son souvenir sous le nom francisé de Malbrouk ou Marlbrough dans une vieille chanson française du début du XVIIIe siècle (Marlbrough s'en va-t-en guerre).

Les villes étant évidemment les objectifs militaires, les villages sont traversés régulièrement par les troupes du royaume de France mais aussi par les mercenaires à la solde des deux camps. Les armées n'ayant pas le soutien logistique propre, le soldat, ou le mercenaire doit se nourrir sur l'habitant. Les paysans, au sortir de la guerre de Cent Ans et des périodes de peste qui sévissent en Picardie ne peuvent se permettre de "donner" leur biens, en particulier les semences et les animaux. À cette époque, l'un des problèmes les plus importants pour une armée en marche est le ravitaillement (appelé dans les textes de l'époque : le convoi, le chariot ou le bagage). Pour pallier les difficultés de l'approvisionnement, les commandants ennemis décidaient de nourrir en partie leurs troupes au moyen de vivres pillées. Des bandes de soldats spécialisés -appelés fourrageurs-, regroupant fréquemment cent ou deux cent individus, tous armés, fondaient à l'improviste sur des villages qu'il saccageaient non sans avoir dérobé tout ce qu'ils pouvaient y trouver, malmené ou exterminé la population après lui avoir fait subir tortures et viols. Il faudra rapidement aux villageois trouver une parade, pour soustraire ces pilleurs redoutés, leurs propres personnes et leurs biens les plus chers. L'idée de creuser "les muches " est née.

Les troupes en présence sont armées de mousquets ou d'arquebuses, l'artillerie est utilisée fréquemment contre les villes et les châteaux médiévaux. Cette avancée de l'armement va sonner le glas des châteaux forts. Les villes se retranchent alors derrière leurs remparts qui vont s'adapter à cette nouvelle arme à feu. Dans les villages, si on craint moins les canons (dont l'emploi reste coûteux et qui sont essentiellement utilisées pour assaillir les places fortes, on craint les raids des terribles fourrageurs. Le seul moyen efficace pour les paysans est de se cacher sous terre, avec leurs grains, leurs semences (très importantes car elles permettent une nouvelle récolte pour l'année suivante) et éventuellement leur bétail si les dimensions et l'entrée du souterrain sont accessibles aux bêtes.
Jusqu'au XXe siècle

Dans plusieurs villages, les muches étaient encore en état au moment de la Première Guerre mondiale. Une émission de France 3 Nord-Pas de Calais-Picardie lors de la journée du patrimoine 2009 présente la vie des soldats dans le ventre de la grande guerre2.
Organisation d'une muche
Allée principale des muches de Bouzincourt

Les muches sont creusées dans le sous sol crayeux, très souvent à partir des églises qui offrent une protection première efficace. Ces souterrains s'étendent ensuite en galeries ou rues avec de nombreuses salles.
Entrée

L'entrée ou les entrées des muches étaient tenues aussi secrètes que possible, et dans la majorité des cas, créées pour être défendables par un homme seul. Dans de nombreux villages, l'accès se fait par l'église ou à proximité immédiate de celle-ci..
Les cellules

Il est courant de trouver deux salles ou cellules par « feu » ou famille.

En général, les cellules sont pourvues de portes en bois fermant à clé, l'aménagement sommaire de ces cellules est efficace et fonctionnel.

Les cellules sont dans le meilleur des cas composées de deux parties, une première pour les hommes, une seconde pour les animaux, le tout dans une surface de 15 m2 environ. Dans les plus belles muches, on trouve des auges taillées dans la roche, accompagnées de râteliers. Les habitats sont parfois pourvus de niches à lumières, de tablettes, de niches à feu.

Tout est prévu pour pouvoir survivre quelques jours sous terre. Dans de nombreuses muches des cheminées d'aération sont creusées, des puits à eau permettent l'approvisionnement. Malgré tout, il était très difficile de rester dans ces galeries plus de trois ou quatre jours, l'atmosphère des étables altérait l'état des provisions, comme le montre le récit de la prise des muches de Bourthes dans le Pas-de-Calais par les troupes anglaises. Faire du feu se révélait indispensable, celui-ci était souvent réalisé à des endroits précis pour alimenter les niches à feu dans les salles, quand celles-ci existaient, mais surtout activer les courants d'airs frais pour l'aération du souterrain, particulièrement l'été.
Communes possédant des muches

Arquèves
Bertrancourt
Bouzincourt
Bus-lès-Artois
Domqueur
Franqueville
Hermies
Hiermont
Lanches-Saint-Hilaire
Millencourt
Naours
Rubempré
Senlis-le-Sec
Talmas
Varennes-en-Croix
Warloy-Baillon

Articles connexes

Cité souterraine de Naours
Souterrains-refuges

Liens externes

Site sur les muches [archive]
Site de l'office de tourisme de la somme [archive]
Les muches de Lanches st Hilaire [archive]
les muches de Naours [archive]
Les muches de Talmas [archive]

Notes et références

↑ http://www.muchesdenaours.com/ [archive]
↑ Jean-François Matteudi, « Dans le ventre de la grande guerre » [archive], sur France3.fr,‎ 2009 (consulté le 20 septembre 2009)

The KLF - What Time Is Love?(1991)
https://www.youtube.com/watch?v=OjL5uCMv9OM
Liberté pour Ebru Firat
https://www.change.org/p/jean-marc-ayrault-libert%C3%A9-pour-ebru-firat


yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:51

Un muxhe ou muxe [muʃe], prononcé /mouché/, est, dans la culture des Zapotèques de l'État de Oaxaca situé dans l'actuel Mexique, un homme qui s'habille et se conduit socialement et, le plus souvent, sexuellement comme une femme.

Sommaire

1 Origine
2 Rôle et position sociales
2.1 Orientation sexuelle
3 Notes et références

Origine

La tradition du troisième sexe chez les Zapotèques remonte à l’époque précolombienne et est attestée par des chroniqueurs du XVIIe siècle. Le mot vient du mot espagnol mujer emprunté au XVIe siècle et signifie femme.
Rôle et position sociales

Une étude1 de 1974 estime que 6 % des hommes de la communauté sont des muxhes. Ils sont socialement acceptés comme un genre supplémentaire, voire valorisés (existence de concours de muxhe).

Dès leur enfance, les muxhe adoptent manières, occupations et maquillage féminins et parfois aussi des habits féminins. Par la suite, ils assument les rôles et fonctions stéréotypés comme féminins (ménage, certains métiers, soins aux parents...). Si une étude anthropologique2 montre une vocation précoce des muxhe à être des femmes, l’influence de la famille ne doit pas être négligée3 dans la mesure où, dans les familles sans filles, le dernier enfant est souvent appelé à jouer le rôle d’une fille, restant chez ses parents et veillant sur eux, il est alors considéré comme « le meilleur des fils4 ».
Orientation sexuelle

Si certains muxhe se marient et ont des enfants, d'autres préfèrent choisir un homme comme partenaire.
Notes et références

↑ Rymph, David. Cross-sex behavior in an Isthmus Zapotec village. Estudio presentado durante la conferencia anual de la Asociación Americana de Antropología. Ciudad de México. 1974.
↑ (en) Lynn Stephen, « Sexualities and Gender in Zapotec Oaxaca », Latin American Perspectives, no XXIX,‎ mars 2002
↑ Nicolas Journet, « Les traditions du "rroisième sexe" », Sciences Humaines, no 261,‎ juillet 2014
↑ (es) Marinella Miano Borruso., Género y homosexualidad entre los Zapotecos del Istmo de Tehuantepec." Tesis doctoral en antropología, Escuela Nacional de Antropología e Historia, División de Posgrado, 2001

[masquer]
v · m
Transidentité

Études sur le transgénérisme Liste de sujets associés au transgénérisme Liste des publications transgenres

Généralités

Androphilie et gynophilie Aspects juridiques du transgénérisme Attirance envers les personnes transgenres Atypicité de genre dans l'enfance Causes du transsexualisme Classification des personnes transsexuelles Concept de l'essence féminine du transsexualisme Distinction entre sexe et genre Enfant transgenre Grossesse transgenre Histoire du transgénérisme Non conformité de genre dans l'enfance Sexualité transgenre Transgenre et religion

A TransGender-Symbol Plain3.svg
Prise en charge et parcours

Questionnement Passing Expérience de vie réelle Changement de voix Hormonosubstitution Chirurgie de réattribution sexuelle Transition Détransition

Personnalités transgenres
Militantisme

Rebecca Allison Buck Angel Bambi Ben Barres Thomas Beatie Chaz Bono Loren Cameron Lynn Conway Eli Erlick Anna Grodzka Sophie Labelle Tiq Milan Rupert Raj Ryan Sallans Julia Serano Mattilda Bernstein Sycamore

Universitaires

Marci Bowers Aaron Devor Karine Espineira Paul B. Preciado Kortney Ryan Ziegler

Visibilité

Bear Bergman Brigitte Boréale Balian Buschbaum Ryan Cassata Laverne Cox Bibiana Fernández Ian Harvie Dana International Caitlyn Jenner Katastrophe Lucas Silveira Lana et Lilly Wachowski

Revendications, mouvements et droits trans et intersexes

Association ou organisme lié au transsexualisme Liste d'organisations de défense des droits transgenre Organisation internationale des intersexués Anarchisme queer Capitalisme rose Existrans Journée internationale de visibilité transgenre Journée du souvenir trans Queeruption Transféminisme Trans March

Identités de genre
Genre

Androgyne Boi Cisgenre Femme Femme trans Homme Homme trans Ignorance du genre Neutralité du genre Non-binaire Transgenre Transsexualisme Travesti Variance de genre Pangenre Postgenrisme

Troisième sexe/Troisième genre

Bispiritualité Bissu Butch-fem Fa'afafine Femminielli Hijra Katoï Mahu Muxhe New half Nullo Shemale Tumtum Vierges sous serment Virago

Haine, transphobie et violence structurelle

Attribution sexuelle Binarité de genre Dénigrement trans Genrisme Hétéropatriarcat Liste des personnes transgenres assassinées Liste de suicides relatifs à la cause LGBT Rôle de genre Transmisogynie

Divers

Genre et bande dessinée en ligne Liste de personnes ayant des identités de genre non-binaires Pornographie trans et queer Transgenre dans l'art Transgenre dans les cultures traditionnelles Transgenre et enfance Travestissement

Portail du Mexique Portail du Mexique Portail LGBT Portail LGBT

The KLF - Stadium House (The Trilogy) (1991)
https://www.youtube.com/watch?v=IiUgXgmP20c

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:53

Matriarcat Zapotèque : la plus ancienne société matriarcale vivante
Une civilisation contemporaine et moderne

Juchitán de Zaragoza est une ville de 100 000 habitants, de la vallée d’Oaxaca au Mexique, au bord de l’isthme de Tehuantepec, et une plaque tournante du commerce mondial, car située sur un axe routier reliant l’Amérique du nord à l’Amérique du sud. La population est majoritairement zapotèque. Seules les femmes y parlent encore la langue de cette civilisation vieille de près de deux mille ans. Cette langue préservée leur a permis de développer une solidarité féminine remarquable qui est à la base de leur société matrilinéaire.
La puissance notoire des femmes Zapotèques

Le Manuel des Indiens d’Amérique, fait référence à «la puissance notoire des femmes zapotèques » qui se disent Tehuanas. Les femmes sont chefs de famille, contrôlent les richesses et représentent la communauté à l’extérieur. Seules les femmes vont au marché.
« Le passe-temps le plus prisé du marché de Tehuanas, et qui provoque beaucoup de rires, est de se moquer d’un individu, surtout quand l’objet des moqueries est un homme. » (L’écrivain ici, a été offensé par l’utilisation de surnoms que les femmes lui ont donné, comme « tortue », « femme de la ville », « grandes dents », « petit cochon », « gros testicules »). Il y a une forte solidarité entre toutes les femmes, et les personnes âgées sont très respectées. La majorité des guérisseurs indigènes sont des femmes.
Des origines antiques

La civilisation zapotèque était une civilisation amérindienne précolombienne qui s’est épanouie dans la vallée d’Oaxaca au sud de la Mésoamérique et qui a développé une société de structure matriarcale. La position particulièrement avantageuse des femmes dans la culture matriarcale zapotèque fait que ces dernières sont aujourd’hui encore réputées pour leur tolérance vis-à-vis de certaines formes d’homosexualité masculine. À noter aussi la place particulière des homosexuels « au cœur de femme ». Ces muchés sont les seuls à être admis dans certaines circonstances à partager les rituels ou les activités des femmes. En effet, les hommes ayant un «cœur de femme» (désignés sous le terme de muxhe) sont socialement acceptés comme un genre supplémentaire.
Une homosexualité tolérée

Expliqué à tort par le fait que la virginité des femmes avant le mariage est considérée comme indispensable (apport espagnol?), il n’est pas rare de voir des jeunes hommes former des couples avec des muches, qui sont souvent considérés comme des personnes de compagnie agréable. Ces couples sont toutefois généralement éphémères, les couples hétérosexuels étant la norme pour la formation du noyau familial. Toutefois, la grande tolérance des Zapotèques pour les muche contraste avec ce qui se passe ailleurs au Mexique, ainsi, il n’est pas rare de voir des muche immigrer en pays zapotèque pour y vivre plus sereinement.
Matrilinéarité de l’héritage

Comme on pouvait s’y attendre, la mère et la maternité jouent un rôle important dans cette société. Le nom, la maison, l’héritage passent par les femmes et la naissance d’une fille est donc une grande réjouissance. À l’âge de quinze ans, la jeune fille — reine du jour — est intronisée à la suite d’une cérémonie initiatique. Le mariage fait aussi l’objet de pratiques parallèles aux cérémonies catholiques. À la suite de celles-ci, le mari, perdu pour sa famille, ira vivre dans la maison de sa femme (mariage matrilocal).
Le mari expulsé de la maison de sa femme

La résidence matrilocale donne véritablement l’avantage à la femme, puisqu’elle peut expulser son mari de chez elle, ainsi que cela arrive chez les Pueblo. C’est assurément une supériorité dans les relations conjugales, mais la situation de l’homme n’en est pas aussi sérieusement affectée qu’il semblerait au premier abord, puisqu’il lui est toujours loisible de se réfugier chez sa mère ou ses sœurs; il trouve toujours un abri, en raison d’un droit reconnu à se domicilier dans sa propre parenté féminine.
Une économie féminine

Ici domine depuis toujours une économie régionale qui se base aussi sur les échanges avec les autres ethnies de la région. Les femmes se sont approprié le commerce dans la région et, par conséquent, le pouvoir économique. Les hommes, quant à eux, ont les activités agricoles peu rémunératrices. Ils sont agriculteurs, pêcheurs, artisans et journaliers. Ils donnent leurs produits et leurs salaires aux femmes.

KLF - Justified & Ancient - 1991
https://www.youtube.com/watch?v=uu8fwgGFhvI

Rapport de
Y'becca
With
TAY
La chouette effraie

Liberté pour Ebru Firat
https://www.change.org/p/jean-marc-ayrault-libert%C3%A9-pour-ebru-firat

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:54

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

-----------------------------------------
Guyane: retour au calme après l'émeute. L'arrestation de syndicalistes avait mis mercredi le feu aux poudres.
Par Guy BENHAMOU — 26 avril 1997 à 00:19
Guyane: retour au calme après l'émeute. L'arrestation de syndicalistes avait mis mercredi le feu aux poudres.
Le calme est revenu en Guyane, après les violents incidents survenus

dans la nuit de mercredi à jeudi à Cayenne. Dans une situation préinsurrectionnelle, des groupes de jeunes se sont affrontés aux gendarmes et aux policiers déployés en ville, certains n'hésitant pas à ouvrir le feu. Quatre policiers et cinq gendarmes ont été atteints par des tirs. Les troubles font suite à plusieurs interpellations de personnes accusées d'avoir tenté d'incendier la maison du procureur lors d'émeutes qui se sont produites en novembre 1996 à Cayenne. Selon des responsables syndicaux de l'Union des travailleurs guyanais (UTG, indépendantiste), une première vague d'arrestations a eu lieu le 15 avril. «Une vingtaine de jeunes gens âgés de 18 à 27 ans ont été raflés», affirme Michel Capel, enseignant et militant UTG. Tous sont mis en garde à vue, interrogés et libérés, sauf quatre d'entre eux considérés comme suspects. Le 18, c'est au tour de Michel Alain, secrétaire général du Parti nationaliste guyanais, d'être arrêté. Il est transféré le 19 vers la Martinique, en compagnie des quatre suspects, pour être présenté devant le juge d'instruction Max Plantier, par qui il sera écroué.

Enfin, le mardi 22 avril, trois syndicalistes sont arrêtés. Jean-Victor Castor et Fabien Canavy sont interpellés au petit matin. Jean-Claude Ringet, employé municipal, recherché également, se rend de lui-même vers 13 heures à la police. Les trois responsables de l'UTG sont placés en garde à vue au commissariat, assiégé par la foule. Dans la soirée, un meeting réunit environ 150 personnes à proximité du commissariat et dégénère en échauffourées avec les gendarmes mobiles. Un manifestant est gravement blessé.

Fin publicité dans 14 sClose

Le lendemain, mercredi, l'UTG appelle à une grève générale reconductible et organise à Cayenne une manifestation qui réunit de 3 000 à 3 500 personnes selon les syndicats, 500 selon la préfecture. A la tombée de la nuit, de petits groupes de jeunes se reforment dans la ville. Une véritable guérilla urbaine s'engage, grenades contre cocktails Molotov et pierres. Puis une cinquantaine de manifestants s'en prennent à une armurerie et plusieurs tireurs ouvrent le feu contre les policiers et les gendarmes.

Selon le préfet de Guyane Dominique Vian, les trois syndicalistes ont été embarqués jeudi à l'aube sur un navire militaire vers la Martinique. En tout, une dizaine de personnes sont maintenant détenues dans le cadre de cette affaire. L'UTG et le collectif «novembre 1996» ont appelé à de nouvelles manifestations aujourd'hui et mardi.

Guy BENHAMOU

-------------------------

Y'becca est soumis à toujours suivre un dossier médical, on ne peut se reposer sur des radios anciennes et toutes opérations auquel Lise Verdier ne peut être bâclé... Certains medecins oublient d'osculter la gorge quand un patien à une fiévre... Il est des gestes de précautions auquel la médecine n'a pas la droit de s'occulter... Y'becca doit répondre à ces faits là et son secouriste ne doit jamais dire jamais sur le fait que l'expérience ne donne jamais d'acquis et il est une chose auquel je voue une grande discipline et rigueur: Celle d'entendre la Prudence lorsque le temps le permet... quel que soit l'opération, on agit avec prudence du temps, de l'aspect et des allergies possibles auquel le patient ou la patiente peut être soumis en fonction de son age et de sa corpulence...

"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865). L'association pour Lise et pour vous, s'inspire de cette citation de Jean-Napoléon Vernier qui est si réelle sur l'aspect du courage d'être dans des situation auquel l'aspect humain se doit de se reconsidérer dans l'aspect de l'adversité dans l'être. Cette citation cherche à nous monter des aspects qui nous semblent enfoie par l'adversité et la douleur mais qui ne demande qu'à renaitre afin de permettre à la rose de devenir Rosier...


Aide pour le retour à domicile d’une personne lourdement handicapée.

L’Association Pour Lise et pour Vous, a but non lucratif, met à la disposition des personnes en situation de grand handicap et leurs familles, son expertise dans la prise en charge du retour au domicile.

Plus largement, l’association veut favoriser et permettre le développement des soins de qualité et le maintien à son domicile de tout enfant, adolescent ou jeune adulte, atteint d’une maladie grave ou d’un handicap lourd.

Nous sommes à votre écoute pour parler et construire ensemble de votre projet de vie, nous sommes à vos côtés pour le concrétiser.


Pour Lise Et Pour Vous
le Bourg Chevreau, 53600 SAINTE GEMMES LE ROBERT
Association humanitaire, d'entraide, sociale

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:54

Mouvements sociaux, blocage du centre spatial : pourquoi la Guyane connaît une très vive tension ?
Par Laura PhilipponPublié le 22/03/2017 à 12:17, mis à jour le 22/03/2017 à 17:48
Santé, transports, insécurité, agriculture : mouvements sociaux et protestations se multiplient en Guyane. L'accès au centre spatial Guyanais est bloqué et le tir d'Ariane 5 prévu mardi 21 mars a été empêché. Décryptage.
Les mouvements sociaux se multiplient en Guyane. © GUYANE 1ERE
© GUYANE 1ERE Les mouvements sociaux se multiplient en Guyane.
+ grand
+ petit
Imprimer
Envoyer
La Guyane est sous tension depuis plusieurs semaines. Insécurité, santé, transports, agriculture : aucun secteur n'est épargné par les mouvements sociaux et les protestations. Des grévistes et différents collectifs manifestent depuis lundi 20 mars sur le rond-point de Carapa, à Kourou. Un lieu stratégique qui leur permet de bloquer l'accès au Centre spatial Guyanais où le tir d'Ariane 5 a été empêché, mardi 21 mars.

Ces grévistes ont été rejoints par les "500 frères" qui comptent durcir le mouvement. Ce collectif qui veut lutter contre la délinquance, avait déjà très vivement interpellé Ségolène Royal lors de sa visite en Guyane le 17 mars dernier. Retour sur ces événements en quatre actes.

Acte 1 : Le collectif des 500 frères
© Caroline Marie / Outre-mer 1ère
A la mi- février, le collectif des "500 frères contre la délinquance" fait une démonstration de force dans les rues de Cayenne. A peine créée, il rassemble près de 600 personnes lors d'une manifestation. Leur objectif : dénoncer la violence qui règne dans ce département qui bat le record de criminalité en France. Toujours vêtus de noir et cagoulés, depuis cette première manifestation, les membres des "500 frères" ont été reçus à plusieurs reprises par la préfecture. Selon eux, l'insécurité en Guyane est due en partie à la forte immigration clandestine en provenance des pays voisins. Vendredi 17 mars, ils se sont rassemblés devant plusieurs consulats, à Cayenne, pour demander aux autorités des pays voisins de "rapatrier leurs délinquants".

Mardi 21 mars, les "500 frères" ont quitté Cayenne pour rejoindre les grévistes de plusieurs mouvements sociaux rassemblés sur le rond-point de Carapa à Kourou. Depuis, ils bloquent ensemble l'accès au Centre Spatial Guyanais, rendant impossible le lancement d'Ariane 5 initialement prévu mardi 21 mars. Regardez ce post Facebook de Guyane 1ère qui montre un défilé des 500 frères à Kourou :



Acte 2 : La visite de Ségolène Royal perturbée
© Caroline Marie / Outre-mer 1ère
Les premiers mouvements sociaux ont démarré en Guyane avec la visite de la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, les 16 et 17 mars. Plusieurs rendez-vous ont été perturbés. Des blocages ont été menés par plusieurs organisations professionnelles.

Vendredi 17 mars, Ségolène Royal a même été très vivement prise à partie par les "500 frères". Entre quarante et cinquante hommes vêtus de noir et cagoulés ont pénétré dans l'enceinte de la CTG, Collectivité Territoriale de Guyane, alors que se tenait la conférence internationale sur la convention de Carthagène. La ministre de l'Ecologie devait défendre la protection du milieu marin de la région des Caraïbes, devant des représentants de pays de la zone, tels que les Etats-Unis, les Bahamas, la République dominicaine ou encore le Guyana.

Suite à cet incident diplomatique qui a provoqué le départ de plusieurs délégations des pays voisins de la Guyane, Ségolène Royal a écourté sa visite dans le département et a annulé sa participation à l'inauguration du pont de l'Oyapock entre le Brésil et la Guyane.

Incident diplomatique à la CTG

Acte 3 : Le rond-point des grévistes
Depuis lundi 20 mars, des grévistes d'EDF UTG Eclairage et du collectif citoyen les Toukans ont érigé des barrages au rond-point Carapa à Kourou. Un carrefour stratégique qui mène au centre spatial guyanais où devait se tenir un tir de la fusée Ariane 5, mardi 21 mars. Sur ce carrefour, toutes les tensions sociales convergent. (Regardez ci-dessous le Facebook Live de Guyane 1ère ce mercredi 22 mars).


Les salariés UTG Eclairage d'EDF sont en grève illimitée. Leurs revendications sont axées sur l'emploi, l'embauche locale, les conditions de travail, la formation, la sécurité et l'avenir énergétique du pays. Le collectif Toukans réclame lui davantage de garanties pour la santé en Guyane et surtout pour l'avenir du centre médical de Kourou.


Sur ce rond-point également, des salariés d'Endel, société qui s'occupe de maintenance industrielle et travaille pour le Centre Spatial Guyanais. Les grévistes réclament le respect des négociations annuelles obligatoires. A leurs côtés, il y a les transporteurs, eux aussi en grève. Le mouvement est conduit par l’UGTR, l’Union Guyanaise des Transporteurs Routiers, qui dénonce l’attitude du Centre Spatial Guyanais, qui ne les ferait pas suffisamment travailler sur le chantier d’Ariane 6.

Ces manifestants ont été rejoints, mardi 21 mars, par le collectif des "500 frères" venu leur prêter main forte. Depuis, le mouvement se durcit. Des échauffourées ont même ont éclaté entre grévistes et forces de l'ordre sur ce rond-point, mardi matin. Les gendarmes mobiles ont fait reculer les manifestants en utilisant des gaz lacrymogènes (Regardez ci-dessous le Facebook Live de Guyane1ère).


Parallèlement, les agriculteurs sont aussi mobilisés contre l’Agence de Service et de Paiement. Des tracteurs et des bétaillères étaient positionnés, mardi, devant la Direction de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt, route de Baduel. La FDSEA et le syndicat des jeunes agriculteurs dénoncent le non-paiement des subventions et des aides européennes.

Acte 4 : L'échec des discussions
Mardi 21 mars, après les tensions sur le rond-point de Carapa, des discussions ont été organisées à la mairie de Kourou en présence du préfet, d'élus, du président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, et des différents porte-paroles des salariés et des collectifs.

Eclats de voix, tensions, inquiétudes : après un début de discussions dans la confusion, plusieurs acteurs ont quitté la réunion. "On ne reste pas dans une salle avec des gens qui ne connaissant pas les vrais problèmes du pays", ont hurlé des grévistes. Finalement le calme est revenu, mais aucun accord n'a été trouvé dans ces différents conflits sociaux. "La priorité du centre spatial est de lancer leur fusée, ce n'est pas l'avenir de la Guyane, pas la santé, pas nos vies, pas le développement économique du pays, ni l'insécurité", a déclaré à la sortie un membre du collectif des "500 frères" qui entend désormais durcir le mouvement de blocage sur le rond-point de Kourou.


Acte 5 : La lettre à François Hollande
Dans une lettre adressée au président de la République François Hollande et daté du 21 mars, Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Teritoriale de Guyane met en garde. "Il devient absolument vital d'envoyer un signal fort, sous peine de voir le territoire sombrer dans une crise socio-économique sans précédent, qu'il s'agisse de la santé, de la sécurité, du logement, de l'éducation, ou encore des infrastructures routières", écrit Rodolphe Alexandre qui demande "un plan ambitieux de relance économique" pour la Guyane.


Suivre
La1ere.fr ✔ @la1ere
Tensions sociales en #Guyane : le président de la #CTG Rodolphe Alexandre écrit à @fhollande
19:06 - 21 Mar 2017

Tout savoir entendre et développer un système de communication spéciale pour la Guyane
en collaboration avec La République Métropolitaine et avec Le traité sur l'Antarctique,
signé le 1er décembre 1959 à Washington, D.C. aux États-Unis
et entré en vigueur le 23 juin 1961, réglemente les relations entre les États signataires
en ce qui a trait à l'Antarctique. Cela permettra à la Justice Française
de respecter les traditions Locales et d'amener un renouveau avec les pays
d'Amérique du Sud, Centrale et Nord Américaine même avec L'Océanie et L'Europe tout
en étant uni avec la Métropole sans être l'oublier des réformes Européennes et Centralistes.
Le traité sur l'Antarctique et l'aspect du spatiale montre l'importance de l'aspect locale
et traditionnel de la Guyane et tous les aspects des terroirs de la République Française
et de la Justice Française.

Rapport de
Monsieur Tignard Yanis
et de Y'becca

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:54

Crise sociale en Guyane : les parlementaires guyanais interpellent Hollande
23 mars 2017, 08:19 - Avec AFP

Les sénateurs et députés de Guyane ont interpellé le président de la République au sujet des conflits sociaux qui «se multiplient de toutes parts» sur le territoire et ont entraîné le troisième report du lancement de la fusée Ariane.

«Depuis de nombreux mois, parlementaires et élus guyanais n’ont eu de cesse d’alerter le gouvernement sur l'imminence d’une crise sociale en Guyane», écrivent les députés Chantal Berthelot et Gabrielle Serville, et les sénateurs Antoine Karam et Georges Patient, dans une lettre commune adressée le 22 mars à François Hollande.

Lire aussi
Le lancement d’Ariane 5, en Guyane Trois, deux, un – TOP ! Le lancement spectaculaire d’Ariane 5, en Guyane (VIDEO)
«Aujourd'hui la Guyane connaît cette crise annoncée et les conflits sociaux se multiplient de toutes parts : salariés d'EDF, sous-traitants de la base spatiale, transporteurs, agriculteurs, chauffeurs de bus, agents de la Caf et employés du Centre Médico-Chirurgical de Kourou (CMCK) et du Centre Hospitalier Andrée Rosemon (CHAR) font à présent front commun», avertissent-ils.

Le lancement d'une fusée Ariane 5 pour placer en orbite deux satellites, l'un pour l'opérateur brésilien Telebras S.A. et l'autre pour l'opérateur sud-coréen Ktsat, a dû être reporté pour la troisième fois le 22 mars, en raison de la persistance de mouvements sociaux.

«C'est donc un mouvement social majeur qui touche aujourd’hui le territoire, bloquant notamment le Grand Port Maritime, la Collectivité Territoriale de Guyane, la Préfecture, le Centre Spatial Guyanais, les axes routiers, etc.», insistent les parlementaires.

Lire aussi : Manuel Valls veut débloquer un milliard d’euros pour l’Outre-mer

Ils soulignent que cette mobilisation, soutenue par des collectifs de citoyens, «a pris une plus large dimension pour dénoncer l’état d’urgence généralisé que connaît la Guyane en matière de santé, d’éducation et de formation, d'économie, de sécurité, d’accès au foncier ou encore de logement».

Face à «l’urgence de cette véritable crise sociale», les élus demandent à François Hollande «une attention toute particulière à cette mobilisation et à ses revendications afin d’apporter une réponse forte de l’Etat à la population guyanaise».

Lire aussi : Marine Le Pen dénonce l'immigration de masse en Guyane

S'ils admettent que le Pacte d’Avenir, annoncé par le chef de l'Etat en décembre 2013, mais toujours pas signé en raison de longues négociations, «sera bénéfique», ils affirment aussi que «seul un vaste Plan Marshall permettra de répondre aux besoins criants de la Guyane».

https://francais.rt.com/france/35701-crise-sociale-guyane-parlementaires-guyanais-lettre-hollande

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:55

Saül est une commune française, du canton de Maripasoula, dans le département de la Guyane. Saül se situe au cœur de la forêt amazonienne à environ 180 km au sud de Cayenne. La population, constituée essentiellement de Créoles, de métropolitains, ainsi que de quelques Hmongs et Brésiliens, varie selon les saisons entre 70 et 200 personnes.

La commune de Saül se situe au centre de la Guyane française sur le continent de l'Amérique du sud. Grâce à la présence dans la commune de la Montagne Continent, l'altitude maximale de Saül est de 640 mètres.

Les communes limitrophes avec Saül sont Saint-Élie au nord-est, Régina au sud-est, Maripasoula à l'ouest, Papaïchton et Grand-Santi au nord-ouest, puis Mana au nord.

Climat
Le climat y est de type équatorial.

Voies de communication et transports

Aérogare de la commune.
Saül est accessible uniquement par voie aérienne, via l'aérodrome de Saül.

À la suite de l'ouverture de la piste de Bélizon, le Bureau minier guyanais réalisa, de 1953 à 1954, l'aménagement d'un terrain d'atterrissage1.

Urbanisme
Morphologie urbaine
La commune se compose d’un bourg contenant une centaine de parcelles et de nombreuses habitations à l’écart.

Démographie
L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation2. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 20073,Note 1.

En 2014, la commune comptait 148 habitants, en diminution de -6,33 % par rapport à 2009 (Guyane : 10,18 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

Économie[modifier | modifier le code]
La boulangerie-cafétéria
La boulangerie-cafétéria de Saül, financée par la CCOG en partenariat avec la Région Guyane et l’État, fut inaugurée en janvier 2004. Elle est restée quasiment inutilisée. Les élus à l'origine de ce projet avaient en effet sous-estimé l'importance de trouver un boulanger qui accepterait de s'installer dans cette commune isolée au milieu de la forêt et peuplée de 160 habitants. En août 2006, elle est toujours fermée. Elle aura pourtant coûté au contribuable la somme de 723 000 euros, soit plus de trois fois la somme initialement prévue. Cette affaire est régulièrement rappelée par la presse locale (France Guyane, la semaine Guyanaise, etc.) pour critiquer la gestion de l'aménagement en Guyane par certains élus.

Exploitation minière
Guyane Nature Environnement affirme qu'Arnaud Montebourg, le Ministre du Redressement Productif, a signé fin 2012 un arrêté octroyant à la société minière REXMA un permis d’exploitation minière de 10 km26.

Électricité[modifier | modifier le code]
La commune de Saül n'est pas reliée au réseau électrique de la Guyane, elle produit donc son électricité localement grâce à un système hybride constitué d'une cinquantaine de générateurs solaires photovoltaïques, située devant certaines habitations, et d'un groupe électrogène communal fonctionnant en appoint quelques heures par semaine.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]
Église Saint-Antoine-de-Padoue de Saül
L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 19937.
Balade sur cinq layons en forêt
Belvédère : 1 km pour 45 min de marche (point de vue sur le village de Saül)
Gros Arbres : 5 km pour 1 h 45 de marche
Les Monts Lafumée : 9 km pour 5 h de marche
Bœuf Mort : 12 km pour 5 h de marche (se renseigner au village sur la praticabilité du sentier/layon)
Roche Bateau : 14 km pour 7/8 h de marche (sentier le plus diversifié)
Notes et références[modifier | modifier le code]
Notes[modifier | modifier le code]
↑ Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
Références[modifier | modifier le code]
↑ Julien Demenois et Christophe Proisy. Saül si loin et si proche : une commune d'avenir pour le développement touristique. Chroniques atypiques de la Guyane française, novembre 2004. [archive]
↑ L'organisation du recensement [archive], sur le site de l'Insee.
↑ Calendrier départemental des recensements [archive], sur le site de l'Insee [archive]
↑ Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui [archive] sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
↑ Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006 [archive]2007 [archive] 2008 [archive] 2009 [archive] 2010 [archive] 2011 [archive]2012 [archive]2013 [archive]2014 [archive] .
↑ http://www.une-saison-en-guyane.com/breves/les-bruits-de-la-foret/exploitation-aurifere-montebourg-mine-le-parc-amazonien-de-guyane/ [archive]
↑ « Église Saint-Antoine de Padoue » [archive], base Mérimée, ministère français de la Culture
Voir aussi[modifier | modifier le code]
Sur les autres projets Wikimedia :
Saül (Guyane), sur Wikimedia Commons Saül, sur le Wiktionnaire
Bibliographie[modifier | modifier le code]
Jean Pétot, Histoire contemporaine de l'or en Guyane (de 1947 à nos jours), l'Harmattan, . (ISBN 2-7384-1917-Cool
Articles connexes[modifier | modifier le code]
Liste des communes de la Guyane
Liens externes[modifier | modifier le code]
La Communauté des Communes de l'Ouest Guyanais [archive]
[masquer]
v · m
Communes de la Guyane
Cayenne Camopi · Cayenne · Iracoubo · Kourou · Macouria · Matoury · Montsinéry-Tonnegrande · Ouanary · Régina · Remire-Montjoly · Roura · Saint-Élie · Saint-Georges · Sinnamary
Saint-Laurent-du-Maroni Apatou · Awala-Yalimapo · Grand-Santi · Mana · Maripasoula · Papaichton · Saint-Laurent-du-Maroni · Saül

Un projet de démocratie inspiré de

Magna Carta Libertatum (Medieval Latin for "the Great Charter of the Liberties"), commonly called Magna Carta (also Magna Charta; "(the) Great Charter"),[a] is a charter agreed to by King John of England at Runnymede, near Windsor, on 15 June 1215.[b] First drafted by the Archbishop of Canterbury to make peace between the unpopular King and a group of rebel barons, it promised the protection of church rights, protection for the barons from illegal imprisonment, access to swift justice, and limitations on feudal payments to the Crown, to be implemented through a council of 25 barons. Neither side stood behind their commitments, and the charter was annulled by Pope Innocent III, leading to the First Barons' War. After John's death, the regency government of his young son, Henry III, reissued the document in 1216, stripped of some of its more radical content, in an unsuccessful bid to build political support for their cause. At the end of the war in 1217, it formed part of the peace treaty agreed at Lambeth, where the document acquired the name Magna Carta, to distinguish it from the smaller Charter of the Forest which was issued at the same time. Short of funds, Henry reissued the charter again in 1225 in exchange for a grant of new taxes; his son, Edward I, repeated the exercise in 1297, this time confirming it as part of England's statute law.

The charter became part of English political life and was typically renewed by each monarch in turn, although as time went by and the fledgling English Parliament passed new laws, it lost some of its practical significance. At the end of the 16th century there was an upsurge in interest in Magna Carta. Lawyers and historians at the time believed that there was an ancient English constitution, going back to the days of the Anglo-Saxons, that protected individual English freedoms. They argued that the Norman invasion of 1066 had overthrown these rights, and that Magna Carta had been a popular attempt to restore them, making the charter an essential foundation for the contemporary powers of Parliament and legal principles such as habeas corpus. Although this historical account was badly flawed, jurists such as Sir Edward Coke used Magna Carta extensively in the early 17th century, arguing against the divine right of kings propounded by the Stuart monarchs. Both James I and his son Charles I attempted to suppress the discussion of Magna Carta, until the issue was curtailed by the English Civil War of the 1640s and the execution of Charles. The political myth of Magna Carta and its protection of ancient personal liberties persisted after the Glorious Revolution of 1688 until well into the 19th century. It influenced the early American colonists in the Thirteen Colonies and the formation of the American Constitution in 1787, which became the supreme law of the land in the new republic of the United States.[c] Research by Victorian historians showed that the original 1215 charter had concerned the medieval relationship between the monarch and the barons, rather than the rights of ordinary people, but the charter remained a powerful, iconic document, even after almost all of its content was repealed from the statute books in the 19th and 20th centuries.

Magna Carta still forms an important symbol of liberty today, often cited by politicians and campaigners, and is held in great respect by the British and American legal communities, Lord Denning describing it as "the greatest constitutional document of all times – the foundation of the freedom of the individual against the arbitrary authority of the despot".[4]

In the 21st century, four exemplifications of the original 1215 charter remain in existence, held by the British Library and the cathedrals of Lincoln and Salisbury. There are also a handful of the subsequent charters in public and private ownership, including copies of the 1297 charter in both the United States and Australia. The original charters were written on parchment sheets using quill pens, in heavily abbreviated medieval Latin, which was the convention for legal documents at that time. Each was sealed with the royal great seal (made of beeswax and resin sealing wax): very few of the seals have survived. Although scholars refer to the 63 numbered "clauses" of Magna Carta, this is a modern system of numbering, introduced by Sir William Blackstone in 1759; the original charter formed a single, long unbroken text. The four original 1215 charters were displayed together at the British Library for one day, 3 February 2015, to mark the 800th anniversary of Magna Carta.

Magna Carta originated as an unsuccessful attempt to achieve peace between royalist and rebel factions in 1215, as part of the events leading to the outbreak of the First Barons' War. England was ruled by King John, the third of the Angevin kings. Although the kingdom had a robust administrative system, the nature of government under the Angevin monarchs was ill-defined and uncertain.[5][6] John and his predecessors had ruled using the principle of vis et voluntas, or "force and will", taking executive and sometimes arbitrary decisions, often justified on the basis that a king was above the law.[6] Many contemporary writers believed that monarchs should rule in accordance with the custom and the law, with the counsel of the leading members of the realm, but there was no model for what should happen if a king refused to do so.[6]

John had lost most of his ancestral lands in France to King Philip II in 1204 and had struggled to regain them for many years, raising extensive taxes on the barons to accumulate money to fight a war which ended in expensive failure in 1214.[7] Following the defeat of his allies at the Battle of Bouvines, John had to sue for peace and pay compensation.[8] John was already personally unpopular with many of the barons, many of whom owed money to the Crown, and little trust existed between the two sides.[9][10][11] A triumph would have strengthened his position, but in the face of his defeat, within a few months after his return from France John found that rebel barons in the north and east of England were organising resistance to his rule.[12][13]

The rebels took an oath that they would "stand fast for the liberty of the church and the realm", and demanded that the King confirm the Charter of Liberties that had been declared by King Henry I in the previous century, and which was perceived by the barons to protect their rights.[14][13][15] The rebel leadership was unimpressive by the standards of the time, even disreputable, but were united by their hatred of John;[16] Robert FitzWalter, later elected leader of the rebel barons, claimed publicly that John had attempted to rape his daughter,[17] and was implicated in a plot to assassinate John in 1212.[18]
A contemporaneous mural of Pope Innocent III

John held a council in London in January 1215 to discuss potential reforms, and sponsored discussions in Oxford between his agents and the rebels during the spring.[19] Both sides appealed to Pope Innocent III for assistance in the dispute.[20] During the negotiations, the rebellious barons produced an initial document, which historians have termed "the Unknown Charter of Liberties", which drew on Henry I's Charter of Liberties for much of its language; seven articles from that document later appeared in the "Articles of the Barons" and the subsequent charter.[21][22][23]

It was John's hope that the Pope would give him valuable legal and moral support, and accordingly John played for time; the King had declared himself to be a papal vassal in 1213 and correctly believed he could count on the Pope for help.[24][20] John also began recruiting mercenary forces from France, although some were later sent back to avoid giving the impression that the King was escalating the conflict.[19] In a further move to shore up his support, John took an oath to become a crusader, a move which gave him additional political protection under church law, even though many felt the promise was insincere.[25][26]

Letters backing John arrived from the Pope in April, but by then the rebel barons had organised into a military faction. They congregated at Northampton in May and renounced their feudal ties to John, marching on London, Lincoln, and Exeter.[27] John's efforts to appear moderate and conciliatory had been largely successful, but once the rebels held London, they attracted a fresh wave of defectors from the royalists.[28] The King offered to submit the problem to a committee of arbitration with the Pope as the supreme arbiter, but this was not attractive to the rebels.[29] Stephen Langton, the Archbishop of Canterbury, had been working with the rebel barons on their demands, and after the suggestion of papal arbitration failed, John instructed Langton to organise peace talks.[28][30]
Great Charter of 1215
The Articles of the Barons, 1215, held by the British Library

John met the rebel leaders at Runnymede, a water-meadow on the south bank of the River Thames, on 10 June 1215. Runnymede was a traditional place for assemblies, but it was also located on neutral ground between the royal fortress of Windsor Castle and the rebel base at Staines, and offered both sides the security of a rendezvous where they were unlikely to find themselves at a military disadvantage.[31][32] Here the rebels presented John with their draft demands for reform, the 'Articles of the Barons'.[28][30][33] Stephen Langton's pragmatic efforts at mediation over the next ten days turned these incomplete demands into a charter capturing the proposed peace agreement; a few years later, this agreement was renamed Magna Carta, meaning "Great Charter".[34][30][33] By 15 June, general agreement had been made on a text, and on 19 June, the rebels renewed their oaths of loyalty to John and copies of the charter were formally issued.[33][30]

Although, as the historian David Carpenter has noted, the charter "wasted no time on political theory", it went beyond simply addressing individual baronial complaints, and formed a wider proposal for political reform.[28][35] It promised the protection of church rights, protection from illegal imprisonment, access to swift justice, and, most importantly, limitations on taxation and other feudal payments to the Crown, with certain forms of feudal taxation requiring baronial consent.[36][12] It focused on the rights of free men—in particular the barons.[35] However, the rights of serfs were included in articles 16, 20, and 28.[37][d] Its style and content reflected Henry I's Charter of Liberties, as well as a wider body of legal traditions, including the royal charters issued to towns, the operations of the Church and baronial courts and European charters such as the Statute of Pamiers.[40][41]

Under what historians later labelled "clause 61", or the "security clause", a council of 25 barons would be created to monitor and ensure John's future adherence to the charter.[42] If John did not conform to the charter within 40 days of being notified of a transgression by the council, the 25 barons were empowered by clause 61 to seize John's castles and lands until, in their judgement, amends had been made.[43] Men were to be compelled to swear an oath to assist the council in controlling the King, but once redress had been made for any breaches, the King would continue to rule as before. In one sense this was not unprecedented; other kings had previously conceded the right of individual resistance to their subjects if the King did not uphold his obligations. Magna Carta was however novel in that it set up a formally recognised means of collectively coercing the King.[44] The historian Wilfred Warren argues that it was almost inevitable that the clause would result in civil war, as it "was crude in its methods and disturbing in its implications".[45] The barons were trying to force John to keep to the charter, but clause 61 was so heavily weighted against the King that this version of the charter could not survive.[43]

John and the rebel barons did not trust each other, and neither side seriously attempted to implement the peace accord.[42][46] The 25 barons selected for the new council were all rebels, chosen by the more extremist barons, and many among the rebels found excuses to keep their forces mobilised.[47][48][49] Disputes began to emerge between those rebels who had expected the charter to return lands that had been confiscated and the royalist faction.[50]

Clause 61 of Magna Carta contained a commitment from John that he would "seek to obtain nothing from anyone, in our own person or through someone else, whereby any of these grants or liberties may be revoked or diminished".[51][52] Despite this, the King appealed to Pope Innocent for help in July, arguing that the charter compromised the Pope's rights as John's feudal lord.[53][50] As part of the June peace deal, the barons were supposed to surrender London by 15 August, but this they refused to do.[54] Meanwhile, instructions from the Pope arrived in August, written before the peace accord, with the result that papal commissioners excommunicated the rebel barons and suspended Langton from office in early September.[55] Once aware of the charter, the Pope responded in detail: in a letter dated 24 August and arriving in late September, he declared the charter to be "not only shameful and demeaning but also illegal and unjust" since John had been "forced to accept" it, and accordingly the charter was "null, and void of all validity for ever"; under threat of excommunication, the King was not to observe the charter, nor the barons try to enforce it.[56][50][57][54]

By then, violence had broken out between the two sides; less than three months after it had been agreed, John and the loyalist barons firmly repudiated the failed charter: the First Barons' War erupted.[58][59][50] The rebel barons concluded that peace with John was impossible, and turned to Philip II's son, the future Louis VIII, for help, offering him the English throne.[60][50][e] The war soon settled into a stalemate. The King became ill and died on the night of 18 October, leaving the nine-year-old Henry III as his heir.[61]
Lists of participants in 1215
Counsellors named in Magna Carta

[show]
The Council of Twenty-Five Barons

[show]
Excommunicated rebels

[show]
Great Charter of 1216

Although the Charter of 1215 was a failure as a peace treaty, it was resurrected under the new government of the young Henry III as a way of drawing support away from the rebel faction. On his deathbed, King John appointed a council of thirteen executors to help Henry reclaim the kingdom, and requested that his son be placed into the guardianship of William Marshal, one of the most famous knights in England.[68] William knighted the boy, and Cardinal Guala Bicchieri, the papal legate to England, then oversaw his coronation at Gloucester Cathedral on 28 October.[69][70][71]

The young King inherited a difficult situation, with over half of England occupied by the rebels.[72][73] He had substantial support though from Guala, who intended to win the civil war for Henry and punish the rebels.[74] Guala set about strengthening the ties between England and the Papacy, starting with the coronation itself, during which Henry gave homage to the Papacy, recognising the Pope as his feudal lord.[75][69] Pope Honorius III declared that Henry was the Pope's vassal and ward, and that the legate had complete authority to protect Henry and his kingdom.[69] As an additional measure, Henry took the cross, declaring himself a crusader and thereby entitled to special protection from Rome.[69]

The war was not going well for the loyalists, but Prince Louis and the rebel barons were also finding it difficult to make further progress.[76][77] John's death had defused some of the rebel concerns, and the royal castles were still holding out in the occupied parts of the country.[78][77] Henry's government encouraged the rebel barons to come back to his cause in exchange for the return of their lands, and reissued a version of the 1215 Charter, albeit having first removed some of the clauses, including those unfavourable to the Papacy and clause 61, which had set up the council of barons.[79][80] The move was not successful, and opposition to Henry's new government hardened.[81]
Great Charter of 1217
See also: First Barons' War, Charter of the Forest, and English land law
The Charter of the Forest, 1217, held by the British Library

In February 1217, Louis set sail for France to gather reinforcements.[82] In his absence, arguments broke out between Louis' French and English followers, and Cardinal Guala declared that Henry's war against the rebels was the equivalent of a religious crusade.[83] This declaration resulted in a series of defections from the rebel movement, and the tide of the conflict swung in Henry's favour.[84] Louis returned at the end of April, but his northern forces were defeated by William Marshal at the Battle of Lincoln in May.[85][86]

Meanwhile, support for Louis' campaign was diminishing in France, and he concluded that the war in England was lost.[87] He negotiated terms with Cardinal Guala, under which Louis would renounce his claim to the English throne; in return, his followers would be given back their lands, any sentences of excommunication would be lifted, and Henry's government would promise to enforce the charter of the previous year.[88] The proposed agreement soon began to unravel amid claims from some loyalists that it was too generous towards the rebels, particularly the clergy who had joined the rebellion.[89]

In the absence of a settlement, Louis remained in London with his remaining forces, hoping for the arrival of reinforcements from France.[89] When the expected fleet did arrive in August, it was intercepted and defeated by loyalists at the Battle of Sandwich.[90] Louis entered into fresh peace negotiations, and the factions came to agreement on the final Treaty of Lambeth, also known as the Treaty of Kingston, on 12 and 13 September 1217.[90] The treaty was similar to the first peace offer, but excluded the rebel clergy, whose lands and appointments remained forfeit; it included a promise, however, that Louis' followers would be allowed to enjoy their traditional liberties and customs, referring back to the Charter of 1216.[91] Louis left England as agreed and joined the Albigensian Crusade in the south of France, bringing the war to an end.[87]

A great council was called in October and November to take stock of the post-war situation; this council is thought to have formulated and issued the Charter of 1217.[92] The charter resembled that of 1216, although some additional clauses were added to protect the rights of the barons over their feudal subjects, and the restrictions on the Crown's ability to levy taxation were watered down.[93] There remained a range of disagreements around the management of the royal forests, which involved a special legal system that had resulted in a source of considerable royal revenue; complaints existed over both the implementation of these courts, and the geographic boundaries of the royal forests.[94] A complementary charter, the Charter of the Forest, was created, pardoning existing forest offences, imposing new controls over the forest courts, and establishing a review of the forest boundaries.[94] To distinguish the two charters, the term magna carta libertatum, "the great charter of liberties", was used by the scribes to refer to the larger document, which in time became known simply as Magna Carta.[95][96]
Great Charter of 1225
The 1225 version of Magna Carta issued by Henry III, held in the National Archives

Magna Carta became increasingly embedded into English political life during Henry III's minority.[97] As the King grew older, his government slowly began to recover from the civil war, regaining control of the counties and beginning to raise revenue once again, taking care not to overstep the terms of the charters.[98] Henry remained a minor and his government's legal ability to make permanently binding decisions on his behalf was limited. In 1223, the tensions over the status of the charters became clear in the royal court, when Henry's government attempted to reassert its rights over its properties and revenues in the counties, facing resistance from many communities that argued—if sometimes incorrectly—that the charters protected the new arrangements.[99][100] This resistance resulted in an argument between Archbishop Langton and William Brewer over whether the King had any duty to fulfil the terms of the charters, given that he had been forced to agree to them.[101] On this occasion, Henry gave oral assurances that he considered himself bound by the charters, enabling a royal inquiry into the situation in the counties to progress.[102]

Two years later, the question of Henry's commitment to the charters re-emerged, when Louis VIII of France invaded Henry's remaining provinces in France, Poitou and Gascony.[103][104] Henry's army in Poitou was under-resourced, and the province quickly fell.[105] It became clear that Gascony would also fall unless reinforcements were sent from England.[106] In early 1225, a great council approved a tax of £40,000 to dispatch an army, which quickly retook Gascony.[107][108] In exchange for agreeing to support Henry, the barons demanded that the King reissue Magna Carta and the Charter of the Forest.[109][110] The content was almost identical to the 1217 versions, but in the new versions, the King declared that the charters were issued of his own "spontaneous and free will" and confirmed them with the royal seal, giving the new Great Charter and the Charter of the Forest of 1225 much more authority than the previous versions.[111][110]

The barons anticipated that the King would act in accordance with these charters, subject to the law and moderated by the advice of the nobility.[112][113] Uncertainty continued, and in 1227, when he was declared of age and able to rule independently, Henry announced that future charters had to be issued under his own seal.[114][115] This brought into question the validity of the previous charters issued during his minority, and Henry actively threatened to overturn the Charter of the Forest unless the taxes promised in return for it were actually paid.[114][115] In 1253, Henry confirmed the charters once again in exchange for taxation.[116]

Henry placed a symbolic emphasis on rebuilding royal authority, but his rule was relatively circumscribed by Magna Carta.[117][71] He generally acted within the terms of the charters, which prevented the Crown from taking extrajudicial action against the barons, including the fines and expropriations that had been common under his father, John.[117][71] The charters did not address the sensitive issues of the appointment of royal advisers and the distribution of patronage, and they lacked any means of enforcement if the King chose to ignore them.[118] The inconsistency with which he applied the charters over the course of his rule alienated many barons, even those within his own faction.[71]

Despite the various charters, the provision of royal justice was inconsistent and driven by the needs of immediate politics: sometimes action would be taken to address a legitimate baronial complaint, while on other occasions the problem would simply be ignored.[119] The royal courts, which toured the country to provide justice at the local level, typically for lesser barons and the gentry claiming grievances against major lords, had little power, allowing the major barons to dominate the local justice system.[120] Henry's rule became lax and careless, resulting in a reduction in royal authority in the provinces and, ultimately, the collapse of his authority at court.[120][71]

In 1258, a group of barons seized power from Henry in a coup d'état, citing the need to strictly enforce Magna Carta and the Charter of the Forest, creating a new baronial-led government to advance reform through the Provisions of Oxford.[121] The barons were not militarily powerful enough to win a decisive victory, and instead appealed to Louis IX of France in 1263–1264 to arbitrate on their proposed reforms. The reformist barons argued their case based on Magna Carta, suggesting that it was inviolable under English law and that the King had broken its terms.[122]

Louis came down firmly in favour of Henry, but the French arbitration failed to achieve peace as the rebellious barons refused to accept the verdict. England slipped back into the Second Barons' War, which was won by Henry's son, Prince Edward. Edward also invoked Magna Carta in advancing his cause, arguing that the reformers had taken matters too far and were themselves acting against Magna Carta.[123] In a conciliatory gesture after the barons had been defeated, in 1267 Henry issued the Statute of Marlborough, which included a fresh commitment to observe the terms of Magna Carta.

Simon Bolivar et tous les républicains pensent que ce projet peut être métamorphoser en une philosophie adapté aux Républiques sous la bienveillance du commerce humaniste et scientifique du traité sur l'Antarctique,
signé le 1er décembre 1959 à Washington, D.C. aux États-Unis
_________________
Kounak le chat....

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:57

Sujet: אורלי לוי-אבקסיס‎ Aujourd'hui à 17:44
השבוע האחרון למליאת הכנסת הוא זמן טוב למחטפים - כמו לתת במתנה לבנקים עוד רווחים על הגב שלנו.

החוק לשינוי מבנה הבורסה התחיל ממטרה טובה - להבריא ולייעל מוסד כושל ועייף כמו הבורסה. אבל איכשהו, מתישהו, מישהו משך בחוטים וגרם לחוק הזה לקחת את המבנה המעוות וליצור מבנה מעוות אחר, תוך כדי העברת הבעלות על הבורסה מידי שר האוצר כנציג האינטרס הציבורי, לחברי הבורסה, שהם בעיקר הבנקים ובתי ההשקעות.

מי שמימן את הבורסה במשך שנים, שילם עמלות מופרזות שאין להן אח ורע בעולם ויצר את רווחיה, הוא הציבור, ולא חברי הבורסה, שלא השקיעו מכספם בבורסה ומקבלים בזכות הרפורמה הזו את הבעלות ששווה מאות מיליוני ואף מיליארדי ₪.

אני לא יודעת למה משרד האוצר, שהעומד בראשו כבר הכריז בעבר "מלחמה על הבנקים", פתאום דואג להם כל כך, הם שממשיכים לגזור קופונים – עוד 5 מיליארד ש"ח בשנה רק במשכנתאות באמצעות תיאום ריביות משוגעות בזמן שהריבית בשוק היא 0 - והכל על גב משקי הבית הפרטיים, שכשאלו נכנסים לחובות הם לא מקבלים "תספורות".

למה האינטרסים של הבנקים חשובים לאוצר יותר מהאינטרסים של האזרח הקטן? למה האוצר מעביר בחוק הזה את ההון של הציבור לבנקים – ומרבית חברי הכנסת תומכים בכך? לא כדאי להשתמש בהון הזה לביטוח סיעודי? להעלאת קצבאות לנכים? לשיקום החקלאים?

השמחה הקטנה היא שבכל זאת הצלחתי בדיונים על החוק להכניס בו מספר שינויים חשובים, בסיוע התנועה לאיכות השלטון ואנשים פרטיים שפעלו מתוך תחושת שליחות אמיתית כשומרי סף


KLF - 3 a m eternal (Complete)
https://www.youtube.com/watch?v=LXEOESuiYcA

Coup de gueule
de
Y'becca

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:58

Miri Regev מירי רגב‎ a ajouté une vidéo.
20 mars, 20:51 ·

עשינו היום היסטוריה. מזל טוב לכפר האולימפי של מדינת ישראל - המכון למצוינות בספורט.
זו תקוות המחר שלנו.
On a passé l'histoire aujourd'hui. Félicitations au village olympique de l'état d'Israël - L'Institut D'Excellence en sports.
C'est notre espoir de demain.

----------------------------------------------

גילה גמליאל - Gila Gamliel‎ a ajouté une vidéo : ‎שוויון חברתי לכולן ולכולם‎.
20 mars, 12:23 ·

חובתנו להוביל את השינוי בדעות קדומות ובסטריאוטפים נגד אנשים עם מוגבלויות. השינוי הזה נעשה כעת בהקמת כפר מיוחד שמשלב אנשים עם מוגבלויות עם אנשים בלי מוגבלויות. כפר שיהיה בו את הכלים המתקדמים ביותר למען שילובם בחברה.

באופן אישי כמי שגדלתי בשכונת העיוורים בגדרה, כל שכניי היו אנשים שאינם רואים. זכיתי לפתח רגישות ולראות את תעצומות הנפש שלהם. הם התפרנסו בכבוד, עסקו בתחביבים והקימו משפחות נפלאות.
על ידי הקמת הכפר החדש אנו נוביל סטארט-אפ חברתי יחודי מסוגו אשר יהווה מודל לכל העולם.
Notre devoir de conduire la transition et la wbstryʼwtpym contre les personnes handicapées. Ce changement a maintenant mis en place un village qui combine des personnes spéciales handicapées avec des personnes sans handicap. Un village où les outils les plus avancés pour şylwbm dans la société.

Personnellement, j'ai grandi dans les aveugle aveugles, tous mes voisins étaient des gens qui ne voient pas. J'ai gagné pour développer la sensibilité et voir le pouvoir spirituel de leur âme. Ils hţprnsw honorablement, fiancés et loisirs, des familles merveilleuses.
En créant un nouveau village. Nous plomb un début social unique de son genre qui sera un modèle pour l'ensemble du monde.

-------------------------------------------------
Sharren Haskel שרן השכל‎ a ajouté une vidéo : ‎פירוק מועצת הצמחים‎.
19 mars, 11:17 ·

סיכום שבועי 12 - 18 למרץ - הבית היהודי מתקפל בפני מועצת הצמחים.

ביום ראשון השתתפתי בכנס של ארגון StandWithUs בארצות הברית שנועד להרחיב את ההסברה נגד תנועות הBDS, לקדם חקיקה נרחבת בארצות הברית נגד חרמות על ישראל ולתמוך בסטודנטים יהודים בקמפוסים. מיד לאחר הכנס יצאתי בחזרה בדרכי לישראל.

ביום שלישי עם נחיתתי בישראל, קיבלתי את החלטתו של יו"ר הקואליציה דוד ביטן להדיח אותי מהוועדות בהן אני חברה בכנסת. הסיבה לכך: הפרת משמעת קואליציונית כאשר הצבעתי בעד הצעת החוק שלי לאי הפללת צרכני קנאביס.

בצהריים התכנסה ועדת השרים לענייני חקיקה והחליטה לדחות שלוש הצעות חוק שהגשתי, איילת שקד, בנוהל רגיל, לוקחת הצעות חוק, ממסמסת אותן, משנה מעט ומעבירה אותן ככאלה של הבית היהודי.
ההצעות שנדחו למספר חודשים:
- הצעת החוק לביטול מועצת הצמחים.
- הצעת החוק לתיקון פקודת הכלבת.
- הצעת החוק המגדירה מפגעי ההצתות על רקע לאומני כמבצעי מעשה טרור.

מילה על הצעת החוק לביטול מועצת הצמחים:
הצעת החוק נועדה להביא להוזלת מחירי הפירות והירקות בארץ באופן משמעותי. בשנה האחרונה פעלתי מול שר החקלאות אורי אריאל במטרה לבטל את מועצות הצמחים כליל ולהעביר את סמכותן למשרד החקלאות בכדי להקל על ציבור החקלאים.
השר אריאל הבטיח להקים צוות שיבחן את הנושא, אך הליך קבלת המסקנות שלו נדחה פעם אחר פעם עד לכדי אי הסכמה.
החקלאים בישראל צריכים ליהנות משוק חופשי שיאפשר הורדת מחירים משמעותית על הפירות והירקות. מועצות הצמחים, גוף רגולטורי עתיק, מיותרת ולא יעיל. לאחר שבחנתי ובדקתי את תפקידן של המועצות הבנתי כי אין להן תפקיד מהותי וכי אינן עונות על המטרות שלשמן הוקמו. השר אריאל הבטיח בזמנו לבטלן ולצערי לא עמד בהבטחה שלו.

ביום רביעי בבוקר - התראיינתי לתכניתו של אודי שכטר, ברדיו קול הים האדום על הדחתי מהוועדות. משם המשכתי לפגישה עם סטודנטים ומרצים מטקסס בסיור למידה על המצב בישראל.
הצגתי בפניהם את הסיפור האישי שלי כאישה צעירה שנבחרה לכנסת ושוחחתי איתם על תפיסת הליכוד בסוגיות המדיניות והכלכליות. הסטודנטים התעניינו על המאמצים למען פתיחת השוק הישראלי לתחרות.

בצהריים השתתפתי בכינוס של השדולה לאחדות העם, בהנחייתו של אביהו סופר ממרכז הקבלה, שעסק במתח שבין חופש הביטוי להסתה.

בערב נפגשתי עם קבוצת עיתונאים בכירים מדרום אמריקה במכון הבינלאומי למנהיגות בבית ברל. בשיחה איתם עלה, בין היתר, המקרה של חה"כ באסל גאטס. הסברתי לעתונאים כי: "לצערי יש מי שמנצל את החסינות שניתנה לנו, חברי הכנסת, כדי לפגוע בביטחון המדינה ולסייע לטרור, פה יש למתוח קו אדום ולהתעקש על הסרת חסינותו ולהעמידו לדין.
לאחר המפגש, המשכתי לערב גיבוש קואליציוני במעמד ראש הממשלה.

בבוקר יום חמישי התראיינתי לתכנית "העולם הבוקר" בערוץ 2 ומשם המשכתי לפגישה עם יו״ר רשות שדות התעופה פנחס עידן.

בצהרים נפגשתי בראשון לציון עם יגאל הררי, במטרה לדון במצב החקלאים, אחרי שביום שלישי נדחתה הצעת החוק שהגשתי לביטול מועצת הצמחים נפגשתי עם חקלאים מאזור השפלה שזעקו: "אנחנו עומדים בפני כל כך הרבה קשיים וכשלים - איפה הממשלה שתדאג לחקלאים?" סיפרתי על הניסיון לסייע לחקלאים בהשגת אשרות עבודה לפועלים והבטחתי להמשיך ולסייע בכל שניתן. חקלאות היא ציונות ויש צורך להסיר חסמים שהממשלה מניחה בפני החקלאים לפני שיקרסו.
אחר הצהריים המשכתי לביקור בבית הקברות לכלבים במושב צופית שם הוסבר לי על המאבקים המשפטיים שהם מנהלים מול המועצות ומנהל מקרקעי ישראל.

ביום שישי בבוקר התראיינתי לתכנית "זירה חופשית" ברדיו חיפה.

שבוע טוב
שלכם, שרן.
Résumé hebdomadaire du 12. Mars 18-le foyer juif devant le conseil des plantes.

Le dimanche, j'ai assisté à une conférence de l'organisation StandWithUs aux États-Unis, qui vise à élargir le point de vue du boycott, de la cession et des sanctions, de promouvoir une législation étendue aux États-Unis contre le boycott d'Israël et d'aider les étudiants Juifs à Après la conférence, j'ai été en route pour Israël.

Mardi avec nẖyţţy en Israël, j'ai pris la décision du président de la coalition David Beaton Mhwwʻdwţ de me voter en eux je suis un ami au Parlement. La raison pour laquelle : violation de la discipline qwʼlyẕywnyţ quand j'ai voté pour mon projet de loi lai a encadré les consommateurs de

Le pm convoque la magistrature du comité ministériel et a décidé de décliner trois projets de loi déposés, ayelet shaked, une procédure normale, en prenant des notes mmsmsţ, en changeant légèrement et en les transmet à la maison juive.
Propositions rejetées pendant quelques mois :
- le projet de loi sur l'abolition du conseil des plantes.
- le projet de loi pour réparer la rage.
. Le projet de loi qui définit les risques pour l'incendie criminel à Jérusalem kmbẕʻy un acte de terrorisme.

Un mot sur le projet de loi visant à abolir le conseil des plantes :
Le projet de loi a été destiné à apporter les prix des fruits et légumes de manière significative dans le pays. L'année dernière, j'ai agi contre le ministre de l'agriculture, uri Ariel, d'abolir les conseils et de faire passer le bureau de l'agriculture de smkwţn pour faciliter
Le Ministre Ariel a promis de construire une équipe sur le sujet, mais un processus qui se son raisonnement a encore été rejeté et de nouveau en désaccord.
Les agriculteurs d'Israël devraient profiter de la possibilité de télécharger des prix de marché gratuits pour les fruits et les légumes. Les conseils des plantes, des cellules de corps antiques, inutiles et efficaces. Après avoir examiné et vérifié le rôle de L'Union, ils ont compris parce qu'ils n'ont pas de rôle important et ne sont pas des saisons d'objectifs qui ont été Le Ministre Ariel a promis de les annuler, et malheureusement, ce n'était pas bien pour sa promesse.

Mercredi matin - le plan interrogés de odie schechter, la voix radio de la mer rouge pour éviction mhwwʻdwţ. À partir de là, j'ai continué à rencontrer des étudiants et des professeurs de la tournée du Texas pour apprendre la situation en Israël.
Je les ai présentés à mon histoire personnelle en tant qu'une jeune femme et j'ai été choisie en Israël avec eux au sujet de la prise en compte des questions de politique et Les étudiants ont été intéressés par les efforts déployés pour l'ouverture de la concurrence sur le marché israélien.

Le PM A participé à une conférence des anti, l'unité conduite de avihu super centrale, qui traite du stress entre la liberté d'expression, l'incitation à l'incitation.

Ce soir, j'ai rencontré un groupe de journalistes, des fonctionnaires de l'Institut International de l'Amérique du sud à burrell. Une conversation avec eux pique, entre autres, dans le cas du FED DU FED. Expliqué expliqué parce que : " Malheureusement, il y a ceux qui exploitent l'immunité qui nous ont accordé, membres du Parlement, de nuire à la sécurité nationale et au terrorisme. Et voilà pour dessiner une ligne rouge insister sur la suppression de l'immunité, les rendre à la justice.
À L'issue de la session, j'ai continué à impliquer la formation de la stature du premier ministre.

Jeudi matin. Je demande au programme "le monde" sur channel 2 ce matin d'une réunion avec u r de la tsa pinchas era.

Midi réunion à rishon letzion avec yigal harari, afin de discuter de la situation. Les agriculteurs, après ce mardi, ont nié que j'ai déposé le projet de loi sur l'abolition du conseil des plantes. J'ai rencontré des fermiers de l'humiliation. Ils pleurent, " Nous sommes confrontés à de nombreuses difficultés wkşlym - où le gouvernement s'occupe des agriculteurs qui ont essayé d'aider les agriculteurs à obtenir des visas de travail et ont promis de continuer à assister dans tous les cas. L'Agriculture est le sionisme et la nécessité de supprimer le gouvernement atténuation suppose aux agriculteurs şyqrsw avant.
Cet après-midi, j'ai continué à visiter le cimetière des chiens dans le siège de la voiture felicia m'a expliqué sur les batailles juridiques, ils se sont poursuivis devant l'union et le gérant. Terrains Israël

Vendredi matin, interviewé pour le show "Arena free" à la radio. Haïfa.

Bonne semaine
Ta, sheran.

-------------------------------------------------
La Knesset....
La République de L'Olivier est fier de la confiance qu'on lui donne à Elle ainsi qu'à Y'becca
Shalom, République d'Israël...
Monsieur Tignard Yanis
ou
TAY
La chouette effraie
et Dark Obscur


À Aurore
George Sand

La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.

Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l’aime,
Elle est juste quand on y croit
Et qu’on la respecte en soi-même.

Regarde le ciel, il te voit,
Embrasse la terre, elle t’aime.
La vérité c’est ce qu’on croit
En la nature c’est toi-même.

George Sand

_________________
Kounak le chat....

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 10:59

L'AFFIRMATION DES FEMMES D'UN PEUPLE QUI REDÉCOUVRE LE PLAISIR DU DÉSIR DE CES AFFIRMATIONS QUI ONT TRAVERSÉ LE COURS DU TEMPS ET DES DÉCOUVERTE. EN TANT QUE SECOURISTE FRANÇAIS, JE RECONNAIS QUE LA LAÏCITÉ S'EST INSPIRÉ DES DIX COMMANDEMENTS ET MALGRÉ SA PORTÉE RELIGIEUSE, LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RECONNAÎT L'ASPECT PHILOSOPHIQUE DE CES DIX COMMANDEMENTS. LA LAÏCITÉ A PERMIS À LA FEMME DE S'AFFRANCHIR DE SON FOYER POUR EN DEVENIR UNE GARDIENNE DES LOI ET DE LA LIBERTÉ. CES FEMMES QUI VIVENT EN PLEINE AUTONOMIE DANS CE DÉSERT DE SABLE, ONT LA FORCE DE MILLE LIONS ET ENGENDRE LE RESPECT DU TROUPEAU DE ZÈBRE. GORDON PACHA ET PIERRE MESSNER DOIVENT ÊTRE FIER DES HERITIERES ET HERITIERS DE LA DÉMOCRATIE DANS LA RÉPUBLIQUE. Y'BECCA. TAY

INCORRUPTIBLE DESTINÉE DU TEMPS, DU DESTIN ET DU SECOURISME. Y'BECCA. TAY

J'AIME REGARDER LA PRESTANCE DE CES FEMMES QUI CONSTITUENT LA RÉPUBLIQUE ET QUI PORTE L'ESPÉRANCE D'UN PEUPLE À TRAVERS LA PAROLE ET LA VIE QUE L'ASPECT LAÏC, UNIVERSEL ET PERSONNEL QUI ONT FORGÉ LEUR PERSONNALITÉ DE FEMMES DU DÉSERT ET DE LA PRUDENCE. Y'BECCA. TAY

_________________
Kounak le chat....

The Knesset Menorah (Hebrew: מנורת הכנסת Menorat HaKnesset) is a bronze Menorah 4.30 meters high, 3.5 meters wide, and weighs 4 tons. It is located at the edge of Gan Havradim (Rose Garden) opposite the Knesset. It was designed by Benno Elkan (1877-1960), a Jewish sculptor who escaped from his native Germany to Britain. It was presented to the Knesset as a gift from the Parliament of the United Kingdom on April 15, 1956 in honor of the eighth anniversary of Israeli independence.

The Knesset Menorah was modeled after the golden candelabrum that stood in the Temple in Jerusalem. A series of bronze reliefs on the Menorah depict the struggles to survive of the Jewish people, depicting formative events, images and concepts from the Hebrew Bible and Jewish history. The engravings on the six branches of the Menorah portray episodes since the Jewish exile from Eretz Yisrael. Those on the center branch portray the fate of the Jews from the return to the land to the establishment of the State. It has been described as a visual "textbook" of Jewish history.[1]

History
Benno Elkan in his studio working on the Menorah

In 1950, a year and a half after Israel's Declaration of Independence, Edwin Samuel, son of the first British High Commissioner to Palestine, Herbert Samuel, approached the Jewish artist Benno Elkan and discussed with him the idea of offering as a gift to the young Israeli state a monumental bronze sculpture in the form of a menorah. The gift would symbolize the admiration of the British Parliament for the new state and its government. Elkan had left Germany in 1933 after the Nazi rise to power and had become a well known sculptor in England. He had experience working in bronze, having created ten large relief-decorated candelabra, among them two standing in the Westminster Abbey in London.[2] The idea for such a Menorah had already formed in Elkan's mind in 1947, and he had begun to create the bronze reliefs in 1949. All in all he spent almost ten years on the project, much of it in research, because he wanted to create a unique work which would tell the millennia-old history of the nation of Israel.[3]

The choice of the Menorah-symbol as a gift is based on the emblem of the State of Israel, chosen by the first Knesset. The outline of the Knesset Menorah and that appearing on Israel's state emblem are both based on the Menorah from the Arch of Titus in Rome. The Arch bears a relief depicting captured Jewish rebels from the Jewish revolt of 66-74 CE, presented in triumph to the people of Rome while bearing the treasures of the Second Temple after its destruction in 70 CE, including the Temple Menorah. The Arch is dated to 81 CE, and so the depiction of the Temple Menorah is considered by some to be accurate, assuming that the artist who created the relief must have seen the Menorah with his own eyes.

Rockets - Galactica (1980)
https://www.youtube.com/watch?v=QlztPtOByMY
-----------------------------------------

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Y'becca ou murmure de l'Arbre-Olivier.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t41-y-becca-ou-murmure-de-l-arbre-olivier

Profils des Juges du Secourisme et
la république de l'Olivier.

Chére Minouska, Féline de Pierre et Yvette et toutes les bonnes volonté(e)s

Je regarde le temps différemment après la mort de Athéna la chatte Bleue.
De longues années à voyager; à travailler et à écrire... Tel un Spartiate, je me suis emprunt à une apogée sur la compréhension du monde qui m'entourai de ses richesses; J' y ai rencontré des lueurs, des affronts et des forces.

Je regarde celle qui a su réveiller la force de réveiller ces écrits que j'ai voulu sauvegarder par le fait que après
tout, aide toi et le ciel te répondra: Et je dois dire que ma volonté fut exaucer... Alors je regarde Minouska, une chatte qui a recueilli mon cœur en lambeau lors de la guerre ou intifada, si vous préférez:

Le Juge Suprême de la république de l'Olivier est un personnage
qui doit s'informer et accueillir la Parole de l'un et de l'Autre. Il se doit d'écrire des vers, des proverbes, des espoirs, des fables car notre peuple aime cela: Ni fouet, ni chaines ! être sérieux devant les nuages gris !
Car l'arbre peur garantir notre fraternité et la justice de l'eau propager la diversités des écritures des forets donc vers la connaissance et Yahvé... La République est le pilier de l’Âme dans le sens où il s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première du Juge Suprême de la République de l'olivier.

Dans la vallée du Nil à la plaine des cèdres; le juge suprême doit présenter ses hontes et ses espoirs... je vous fait part de mon expérience... Nuls réponses dans un premiers temps ne se fit entendre alors j'envoyai des mouettes, des chouettes et des canaris sous forme de lettre tel un oiseau qui apprends son premier envol.

Alors sous forme de mirage pour certains et pour d'autres, cela s'appelle un message. Je me fis ce constat et que la volonté en soit ainsi si il ne veulent pas entendre;

"Propage la Connaissance des serments car ce sont les hommes qui s'entretuent par leur entreprise, leur volonté et leur désir! Car certains vomissent sur la fraternité voilà un maillon de haine du trois en un délivré par le vieux coq... Rétablit l'apprentissage de l'Espérance sur l'apprentissage de marcher ! La canne de l'age n'est pas un spectre; elle est une source d'eau ! Tu apprendra à entendre ta douleur devant la faim ! Nous sommes des étapes et en cela cherche le fait d'exister ! La République est le pilier de l’Âme dans le sens où elle s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première !

Ecrit de
TAY
La chouette Effraie.

--------------------------

Y'becca est soumis à toujours suivre un dossier médical, on ne peut se reposer sur des radios anciennes et toutes opérations auquel Lise Verdier ne peut être bâclé... Certains medecins oublient d'osculter la gorge quand un patien à une fiévre... Il est des gestes de précautions auquel la médecine n'a pas la droit de s'occulter... Y'becca doit répondre à ces faits là et son secouriste ne doit jamais dire jamais sur le fait que l'expérience ne donne jamais d'acquis et il est une chose auquel je voue une grande discipline et rigueur: Celle d'entendre la Prudence lorsque le temps le permet... quel que soit l'opération, on agit avec prudence du temps, de l'aspect et des allergies possibles auquel le patient ou la patiente peut être soumis en fonction de son age et de sa corpulence...

"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865). L'association pour Lise et pour vous, s'inspire de cette citation de Jean-Napoléon Vernier qui est si réelle sur l'aspect du courage d'être dans des situation auquel l'aspect humain se doit de se reconsidérer dans l'aspect de l'adversité dans l'être. Cette citation cherche à nous monter des aspects qui nous semblent enfoie par l'adversité et la douleur mais qui ne demande qu'à renaitre afin de permettre à la rose de devenir Rosier...


Aide pour le retour à domicile d’une personne lourdement handicapée.

L’Association Pour Lise et pour Vous, a but non lucratif, met à la disposition des personnes en situation de grand handicap et leurs familles, son expertise dans la prise en charge du retour au domicile.

Plus largement, l’association veut favoriser et permettre le développement des soins de qualité et le maintien à son domicile de tout enfant, adolescent ou jeune adulte, atteint d’une maladie grave ou d’un handicap lourd.

Nous sommes à votre écoute pour parler et construire ensemble de votre projet de vie, nous sommes à vos côtés pour le concrétiser.


Pour Lise Et Pour Vous
le Bourg Chevreau, 53600 SAINTE GEMMES LE ROBERT
Association humanitaire, d'entraide, sociale



"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865)

"La beauté sans grâce est un printemps sans verdure."
Citation de Mirabeau ; Lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

"La beauté sans grâce est un hameçon sans appâts."
Citation de Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

"On admire d'un coup d'œil la beauté, elle ne laisse plus rien à deviner ; la grâce se fait aimer peu à peu par des détails variés, imprévus, qui vous plaisent d'autant plus qu'ils vous surprennent, et ses petits défauts d'ensemble sont quelquefois des charmes qui nous attachent."
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; L'ennui (1816)

"La grâce, ce charme suprême de la beauté, ne se développe que dans le repos du naturel."
Citation de Madame de Staël ; L'influence des passions (1796)

"La beauté ne déplaît jamais, mais sans la grâce, elle est dépourvue de ce charme secret qui invite à la regarder."
Citation de Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

"Les grâces préférables à la beauté, ornent la femme de tous ce qu'elles ont de séduisant."
Citation de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Traité des passions (1764)

"Il y a un art caché dans la simplicité qui donne une grâce à l'esprit et à la beauté."
Citation de Alexander Pope ; Maximes et réflexions morales (1739)

"Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie."
Citation de Victor Hugo ; Post-scriptum de ma vie (1901)

"Brillante de beauté, de grâces, de jeunesse, pour vous plaire, on accourt, on s'empresse."
Citation de Charles-Guillaume Étienne ; L'Intrigante, I, 9, le 6 mars 1813.

"Sans le fard de l'amour, par qui tout s'apprécie, les grâces sont sans force, et la beauté sans vie."
Citation de Antoine Bret ; La double extravagance, VII, le 27 juillet 1750.

"La beauté est la clef des coeurs, la grâce le passe-partout."
Citation de Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)

"La beauté réside dans la forme ; la grâce dans les mouvements, le charme dans l'expression."
Citation de Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

"La grâce, plus belle encore que la beauté."
Citation de Jean de La Fontaine ; Adonis (1658)

Compte rendu de
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par yanis la chouette le Lun 27 Mar - 11:12

"Ebru Firat, jeune française de 25 ans a été arrêtée le 8 septembre à l'aéroport d-Istanbul alors qu'elle allait rejoindre sa famille à Toulouse.

Elle avait déjà pris toutes les dispositions pour s'y installer et rechercher du travail.

Il y a quelques mois, elle avait combattu Daesh au sein de la résistance kurde aux côtés des femmes qui avaient repris Kobane aux barbares de l' Etat Islamique. C'est certainement pour cela qu'elle a été arrêtée.


Les valeurs de liberté, de démocratie, d'égalité entre les femmes et les hommes, de laïcité sont aussi les nôtres .
Aussi, il ne nous appartient pas ici de juger les formes de son engagement passé mais plutôt d'être solidaires avec celles et ceux qui agissent contre la barbarie.
Nous réclamons la libération immédiate d-Ebru Firat et demandons aux autorités françaises d'agir dans ce sens pour sa défense, sa protection et sa libération."

Comité de soutien ( à l'initiative de Jean-Christophe Sellin, conseiller régional Languedoc-Roussillon -Midi-Pyrénées/ Occitanie )

02- Baltar's Dream
https://www.youtube.com/watch?v=Lq_BdJbFMg0
O Miséricordieux, O Éternel...
Tous et Rien à la fois est cette femme auquel nous exigeons la Libération dans la Lutte contre la Barbarie
03- Escape from the Farm
https://www.youtube.com/watch?v=RZgJ6Sl1YuM

Rapport de
Y'becca
et
TAY
La chouette effraie

yanis la chouette

Messages : 432
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quartier Saint-Thomas-d'Aquin, Liberté pour Ebru Firat et Y'becca

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum