Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Aller en bas

Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Message par yanis la chouette le Mar 27 Fév - 10:53


Sommaire
La rosacée : qu'est-ce que c'est ?
Symptômes et personnes à risque
Facteurs de risque
Prévention
Traitements médicaux
L'opinion de notre médecin
Approches complémentaires
Sites d'intérêt
Références
La rosacée est une affection chronique de la peau qui se manifeste par des rougeurs sur les joues, le nez, puis le front et le menton. Au fur et à mesure que la maladie évolue, ces rougeurs deviennent permanentes, de petits vaisseaux dilatés (télangiectasies ou couperose) apparaissent sur les joues et les ailes du nez, ainsi que des petits boutons rouges (papules).

La rosacée commence généralement vers l’âge de 30 ans et touche surtout les personnes qui ont la peau et les yeux clairs et une tendance à rougir facilement.


C’est une affection qui s’aggrave au fil des ans, surtout si elle n’est pas bien traitée. Chez de nombreuses personnes, les symptômes évoluent de façon cyclique, les périodes d’aggravation alternant des périodes de rémission.

Longtemps appelée acné rosacée, la rosacée ne doit pas être confondue avec l’acné qui survient à l’adolescence. Les points noirs et les boutons blancs sont presque absents et l’évolution de la maladie diffère. De plus, les facteurs à l’origine de ces deux affections sont très différents.

Prévalence
La rosacée peut toucher toute personne âgée de 20 ans à 70 ans, mais les adultes de 30 ans à 50 ans ayant le teint clair et dont la peau a tendance à rougir facilement sont plus souvent atteints. De 3 % à 10 % de la population seraient affectés par la rosacée, à des degrés variables. Au Canada, plus de 2 millions de personnes souffrent de rosacée.


Les femmes sont plus sujettes à la rosacée que les hommes, ces derniers étant davantage enclins à développer le rhinophyma, qui se caractérise par un nez rouge, enflé et bosselé. Il s’agit d’un stade très avancé de la maladie.

Très rarement, la rosacée peut apparaître chez l’enfant, sous forme de rougeurs touchant principalement les joues. À cet âge, il est fréquent que des symptômes ophtalmologiques (yeux rouges, paupières enflées) précèdent les problèmes de peau.

Causes
Les causes sont inconnues, mais selon des recherches1, la rosacée pourrait être attribuée à :

un dérèglement du système immunitaire concernant la peau ;
une « hyperréactivité » des vaisseaux sanguins du visage, qui se dilatent de façon excessive. C’est ce qui crée les rougeurs et la sensation de chaleur ;
des microorganismes (bactéries ou acariens de type Demodex folliculorum) ;
une réaction anormale de la peau au soleil.
Contrairement à la croyance populaire, l’alcoolisme n’est pas à l’origine de la rosacée, bien que la consommation d’alcool même modérée puisse l’aggraver.

Certaines maladies affectant la peau, comme le lupus ou la sclérodermie, peuvent s’accompagner de lésions de la peau similaires à celles de la rosacée (télangiectasies, rougeurs). Il est donc essentiel de consulter un médecin pour confirmer le diagnostic.

Enfin, l’application continuelle sur le visage de crème à base de cortisone peut entraîner des lésions cutanées qui sont visuellement identiques à celles de la rosacée. Dans ce cas, il s’agit de rosacée induite par la corticothérapie et il faut en cesser le traitement.

Évolution de la rosacée
La rosacée évolue de façon différente d’une personne à l’autre. Quatre sous-types ont été établis2, qui étaient auparavant considérés comme les différentes phases de la maladie. Cependant, la maladie n’évolue jamais jusqu’au stade suprême chez de nombreuses personnes et la plupart des patients présentent une combinaison de sous-types. Il est donc impossible de prédire l’évolution de la maladie.

Sous-type 1 : rosacée érythématotélangiectasique
Accès de rougeur sur le visage et le cou, après un repas, après la consommation d’alcool ou de boissons chaudes ou encore lors d’un changement de température. Ces accès de rougeur, appelés bouffées vasomotrices ou congestives (flushes), durent quelques minutes, puis disparaissent. Il s’agit souvent du premier symptôme de la rosacée.
Une rougeur (érythème) présente en permanence sur la zone centrale du visage, en particulier sur les joues, le nez et le milieu du front.
Les petits vaisseaux sous l’épiderme deviennent visibles et créent de fines lignes rouges, surtout sur les joues et les ailes du nez. C’est ce qu’on appelle des télangiectasies ou de la couperose. La rougeur de la peau peut les masquer, mais les lignes rouges réapparaissent généralement lorsque la rougeur s’estompe.
La peau peut devenir sèche, rugueuse, avec des sensations de brûlure et de picotement.
Sous-type 2 : rosacée papulopustuleuse
De petits boutons rouges et solides (papules) ou remplis de pus (pustules) assiègent le visage, s’ajoutant à l’érythème.
Les télangiectasies peuvent être présentes.
La rougeur persiste sur la zone centrale du visage.
Sous-type 3 : rosacée phymateuse
Il s’agit du sous-type avec les symptômes les plus marqués. Les glandes sébacées du nez augmentent de volume, les pores se dilatent et la peau s’épaissit, formant des protubérances charnues ou des boursouflures (nodules). Le nez est la partie du visage qui subit le plus de déformations. Cette hypertrophie, appelée rhinophyma, affecte davantage les hommes (95 % des cas) que chez les femmes et survient après 50 ans. Le rhinophyma nécessite une correction chirurgicale.
Sous-type 4 : rosacée oculaire
Ce sous-type est caractérisé par une irritation des yeux, qui deviennent rouges et secs, avec un larmoiement excessif et une sensibilité à la lumière. La rosacée oculaire touche plus de la moitié des personnes atteintes de rosacée. Les autres symptômes sont des conjonctivites et une inflammation des paupières (blépharite). L’irritation demeure minime dans la majorité des cas. Si la situation s’aggrave, il faut intervenir rapidement sous peine d’entraîner une forte diminution de la vision.
La rosacée oculaire est parfois le précurseur des premiers symptômes cutanés.

Symptômes
Des rougeurs sur le visage (érythème) ;
Peau sèche et sensible, avec sensation de brûlure ;
Une tendance à rougir facilement sur les joues, mais aussi parfois sur le nez, le front et le menton. Des bouffées vasomotrices, ou accès de rougeur, sont déclenchées par les émotions et les changements de température. Elles surviennent souvent après les repas ;
De petits vaisseaux sanguins apparents sur le nez et les joues (télangiectasies ou couperose) ;
De petits boutons rouges et solides (papules) ou remplis de pus (pustules) sur le nez, les joues, le front et le menton ;
Des yeux secs, rouges et irrités ;
Un nez rouge, enflé et recouvert de nodules, au stade avancé de la maladie.


Personnes à risque
Les personnes au teint pâle, généralement de descendance irlandaise, écossaise ou nord-européenne (pays scandinaves) ;
Les personnes dont les parents ont souffert de rosacée, car certains facteurs héréditaires augmentent le risque d’en être atteint ;
Les femmes, qui sont deux fois plus touchées que les hommes.

L’origine précise de la rosacée reste inconnue, mais on sait que divers facteurs peuvent l’aggraver ou contribuer à des poussées de rosacée. C’est notamment le cas lors :

d’une exposition prolongée au soleil ou sous des lampes de bronzage. Les rayons UVA provoquent la dilatation des vaisseaux sanguins qui, après un certain temps, peut devenir permanente. La chaleur exerce aussi un effet nocif : en dilatant les vaisseaux, elle accentue l’effet des rayons ;
d’un brusque changement de température ;
de l’exposition à des conditions climatiques extrêmes (froid, pluie, chaleur, etc.) ;
de la consommation de boissons chaudes, de mets épicés ou d’alcool ;
de fluctuations hormonales (pendant la grossesse et la ménopause) ;
de fortes émotions (colère, gêne, stress) ;
de la prise de corticoïdes (cortisone). Qu’ils soient utilisés sous la forme de comprimés ou d’onguent, les corticoïdes provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins et l’amincissement de la peau, aggravant peu à peu la rosacée.

Peut-on prévenir la rosacée?

Comme les causes de la rosacée restent inconnues, il est impossible d’en prévenir son apparition.

Mesures pour prévenir l’aggravation des symptômes et en réduire l’intensité

Dans un premier temps, il faut rechercher ce qui aggrave les symptômes pour ensuite apprendre à mieux gérer ou à éviter ces facteurs déclencheurs. La tenue d’un journal des symptômes peut être fort utile.

Les mesures ci-dessous permettent souvent de diminuer l’intensité des symptômes :

éviter autant que possible de s’exposer au soleil. Si on le fait, toujours appliquer une bonne protection solaire FPS 30 ou plus, contre les rayons UVA et UVB, et ce, été comme hiver ;
éviter de consommer des boissons et des aliments qui contribuent à la dilatation des vaisseaux sanguins : café, alcool, boissons chaudes, mets épicés et tout autre produit qui provoquent une rougeur ;
éviter de s’exposer à des températures extrêmes et à des vents violents. Bien se protéger le visage du froid et du vent durant l’hiver. Éviter également les changements de température rapides ;
apprendre à se détendre pour mieux gérer le stress et les émotions fortes ;
éviter les saunas et les bains chauds prolongés ;
sauf avis médical, éviter d’appliquer des crèmes à base de corticoïdes sur le visage.
Soins du visage

Utiliser une eau tiède, à la température du corps, ainsi qu’un savon doux, non parfumé ;
Plusieurs produits de soins pour la peau contiennent des ingrédients qui peuvent aggraver la rosacée (des acides, de l’alcool, etc.). S’informer auprès de son pharmacien, de son médecin ou de son dermatologue pour connaître ceux adaptés à la rosacée ;
Appliquer régulièrement une crème hydratante sur le visage, de manière à diminuer la sensation de brûlure et la sécheresse de la peau3. S’informer auprès de son pharmacien, de son médecin ou de son dermatologue pour obtenir une crème adaptée aux peaux atteintes de rosacée. Les lotions à base de kinétine 0,1 % (N6-furfuryladénine) semblent efficaces pour hydrater la peau et réduire les symptômes4 ;
Éviter les produits cosmétiques trop gras et les fonds de teint, qui peuvent aggraver l’inflammation.

Chirurgie
Pour réduire les rougeurs et diminuer l’apparence des télangiectasies (petites lignes rouges consécutives à la dilation des vaisseaux) ou du rhinophyma, divers traitements chirurgicaux existent.

Électrocoagulation. Il s’agit d’une technique efficace sur les télangiectasies (couperose) qui peut nécessiter plusieurs séances et qui comporte divers inconvénients, dont ceux-ci : de légers saignements, une rougeur et la formation de petites croûtes dans les jours qui suivent, un risque de cicatrices ou d’une dépigmentation permanente de la peau. Ce traitement ne peut être envisagé durant l’été (risque de formation de tâches brunes).

Chirurgie au laser. Plus efficace et moins douloureux que l’électrocoagulation, le laser laisse généralement moins de cicatrices. Il peut toutefois provoquer quelques ecchymoses ou un rougissement temporaire. Il faut compter de une à trois séances par zone à traiter.

Dermabrasion. Cette intervention consiste à « user » la couche superficielle de la peau à l’aide d’une petite brosse à rotation rapide.

DONC,

La rosacée est préoccupante, parce qu’elle peut entraîner des lésions très visibles sur le visage. Il ne faut pas négliger les conséquences psychologiques chez les personnes qui en sont atteintes. Par contre, le fameux « brandy nose » (rhinophyma) est plutôt rare et affecte presque exclusivement les hommes.

Les traitements médicaux sont assez efficaces et une consultation chez un médecin spécialiste est conseillée. Par ailleurs, il faut se méfier des produits cosmétiques vendus sans ordonnance et dont l’efficacité est douteuse.

Dr Dominic Larose, M.D.

yanis la chouette

Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Message par yanis la chouette le Mar 27 Fév - 10:57

Les citations célèbres sur l'espérance

Le char de l'espérance est toujours escorté du besoin.
Citation de l'Inde ; Les maximes et sagesses hindouistes (1931)

L'espérance, notre plus fidèle amie, nous est si attachée, qu'elle cherche toujours à nous cajoler ; elle sait si bien nous prendre, qu'elle nous berce, des plus douces illusions, jusqu'aux portes du tombeau.
Citation de Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)

Tout sourit quand on commence à entrer dans la vie. Les plus brillantes espérances s'évanouissent à mesure que les années s'accumulent sur nos têtes.
Citation de Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)

On est plus heureux dans l'espérance qu'après la réussite.
Citation de Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)

L'espérance est la plus constante et la plus consolante compagne de l'homme.
Citation de Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)

L'espérance est le sommeil de ceux qui sont éveillés.
Citation de Alcuin ; Les maximes et pensées morales - IXe s. ap. J.-C.

L'espérance est une divinité qui n'a ni temples ni autels que dans nos cœurs.
Citation de Fénelon ; Manuel de la piété chrétienne (1713)

L'espérance est à l'homme une douce et fidèle compagne, c'est la dernière qui le quitte.
Citation de Etienne François de Vernage ; Les maximes et réflexions (1690)

Les marchands de prières toutes confectionnées, s'ils nous renvoient l'âme vêtue de la verte, moelleuse et douillette espérance, a quelque prix que ce soit, ne nous volent certes pas.
Citation de Edmond Thiaudière ; La décevance du vrai (1892)

L'espérance ne fait pas vivre, c'est l'existence qui crée l'espérance qui permet de vivre.
Citation de Edgar Morin ; Le vif du sujet (1969)

L'espérance vaut mieux que le souvenir.
Citation de Mary Sarah Newton ; Essais divers, lettres et pensées (1852)

Je suis bel et bien un déserteur de la vie, un fuyard du devoir ; j'ai honte, je me cache, j'abdique, j'ai peur. Et pourquoi ? Parce que je n'ai pas d'espérance et que le sentiment de l'irréparable m'a envahi et submergé. J'assiste à la démolition simultanée de toutes mes espérances les plus modestes. — Trop tard, trop tard pour tout ! cette sentence gravée au plafond de l'enfer, reluit à mes yeux dans les ténèbres.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 7 mai 1872.

Sans espérance il n'y a pas de désirs, mais des rêves ou des regrets.
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)

Le besoin de retrouver une espérance ramène à Dieu les vieillards.
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)

L'espérance est un rêve qu'on fait éveillé.
Citation de Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

L'espérance est le pain quotidien des malheureux.
Citation de la Perse ; Les sentences et pensées persanes (1793)

L'espérance est un des moteurs les plus puissants pour créer, changer, avancer et se libérer de sa condition sociale.
Citation de Jacques Salomé ; La ferveur de vivre (2012)

L'espérance nous crie sans cesse en avant ! et nous attire ainsi jusqu'au tombeau.
Citation de Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Les espérances trompées ont toujours cet avantage de brider notre ambition, de nous retenir sur le seuil de téméraires entreprises dans la crainte de nouveaux revers, enfin de nous inspirer plus de modestie et de prudence : L'imagination, d'un vol hardi, aspire d'abord à l'éternité, puis un petit espace suffit bientôt aux débris de nos espérances trompées.
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Avec de belles espérances, l'adieu est comme une fête.
Citation de Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Personne n'est quitte de ces heures de découragement nées d'espérances trompées, pendant lesquelles l'esprit est enveloppé de nuages sombres et repousse toute distraction comme importune.
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Ce qui fait toujours aimer la vie, c'est l'espérance. Bien peu, sans doute, pourront dire en mourant : J'ai été heureux ! tous diront : J'ai espéré. Or, l'espérance est une vue du bonheur : Le rêve du bonheur est un bonheur réel.
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Gardez-vous d'épuiser jamais la coupe céleste du désir et de l'espérance.
Citation de Jacques-Henri Meister ; De la morale naturelle (1788)

L'espérance est la plus grande de nos folies.
Citation de Alfred de Vigny ; Stello (1832)

L'amour d'une jeune fille est une fleur qui s'épanouit au soleil de l'espérance.
Citation de George Sand ; Le marquis de Villemer (1861)

La jeunesse est une magicienne qui, par un sourire, change l'indigence en trésor, qui vous amène pour maîtresse sa sœur cadette l'espérance ; celle-ci, aussi trompeuse que son aînée, mais revenant encore quand l'autre a fui pour toujours.
Citation de François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

L'espérance est la bienfaitrice et l'âme de l'univers, elle a des charmes pour tous les hommes ; tous sont de même attirés par ses doux rayons : c'est l'espérance qui soutient la noblesse dans un Etat, qui y anime le guerrier, et y encourage les arts ; c'est elle qui entretient les sciences, qui fait fleurir le commerce, qui console le laboureur et le pauvre ; elle brille autant pour celui qui est le plus éloigné du trône, que pour celui qui est assis à côté ; elle est le lien qui unit et rassemble tous les hommes : c'est l'espérance qui nous retire de l'inaction où nous resterions plongés, pour nous faire embrasser les plus grands projets ; elle donne du feu à toutes nos actions, elle nous rend des hommes nouveaux ; c'est à elle que nous devons tout ce que nous sommes. Ôtez du monde l'espérance, un lâche repos va bientôt engourdir tous les cœurs, et tout va rentrer dans le néant.
Citation de David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)

On est libre sans espérance, et l'espérance est esclave.
Citation de l'Orient ; L'Orient en maximes et proverbes (1909)

La résignation finit avec l'espérance, ou naît quand elle meurt.
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Il en est de l'espérance comme de la recherche de la pierre philosophale, elle nous fait souvent trouver ce que nous ne cherchons pas sans émousser notre goût pour ce qui fait le vain objet de nos désirs.
Citation de Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)

Je t'abandonne volontiers toutes les réalités de la vie, si tu m'en laisses les espérances.
Citation de Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)

On a été tellement trompé en fait d'héritages qu'on ne les appelle plus que des espérances.
Citation de Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)

L'espérance est la chemise de l'âme, c'est ce qui meurt en nous le dernier.
Citation de Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Je n'ai ni espérance, ni volonté. À quoi bon une lutte où l'on se donne vaincu d'avance, une résistance contre la nature des choses ? Je n'ai jamais eu le pressentiment du succès, de la victoire, du bonheur.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 6 janvier 1875.

Chaque espérance est un œuf d'où peut sortir un serpent au lieu d'une colombe.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 5 avril 1851.

L'espérance aide à vivre ; l'illusion entretient le courage.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 31 mai 1880.

L'homme est plein d'attentes et d'espérances trompeuses ; elles dévorent son intelligence comme ces vers qui s'attachent aux intestins. Chacun d'eux en engendre un plus grand en quelques minutes, et ainsi de suite. Chaque jour l'homme se trace une nouvelle carte de sa félicité à venir, et c'est d'après elle que les corps terrestres et célestes doivent se mouvoir.
Citation de Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)

L'espérance est un aiguillon, la foi est un soutien.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 31 mai 1880.

L'espérance rend le temps bien long, et la jouissance bien court.
Citation de Stanislas Leszczynski ; Le philosophe bienfaisant (1764)

L'espérance est la seule femme dont on aime les cheveux blancs.
Citation de Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)

L'espérance est la bonne nourrice de la vieillesse.
Citation de Pindare ; Les jeux isthmiques - Ve s. av. J.-C.

L'illusion, comme l'espérance, s'attache opiniâtrement à l'homme et l'accompagne jusqu'au tombeau. La plus grande et la plus trompeuse des illusions est certainement celle de croire qu'on n'en a plus.
Citation de Auguste Guyard ; Quintessences (1847)

L'espérance est la fortune du malheureux.
Citation de Francis Bacon ; Les essais (1597)

Le renoncement est devenu mon habitude. J'ai pris en aversion tous les regrets, en horreur toutes les déceptions, et par conséquent, j'ai dit adieu en bloc à toutes les espérances.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 18 novembre 1872.

Douce espérance, ne me refuse point ton dernier asile !
Citation de Jacques-Henri Meister ; De la morale naturelle (1788)

Qui est traîné dans le char de l'espérance a la pauvreté pour compagne.
Citation de la Perse ; Les sentences et pensées persanes (1793)

L'espérance, lorsqu'elle n'est pas douteuse, est un plaisir qui ne le cède guère à la jouissance.
Citation de Jean-Baptiste de La Roche ; Les pensées et maximes (1843)

L'espérance a la vertu d'encourager ceux qui au milieu des adversités manque de force.
Citation de Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur l'espérance (1652)

Tant que l'espérance l'accompagne, quelque disgrâce qui puisse arriver, l'homme se soutient.
Citation de Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur l'espérance (1652)

L'espérance, c'est elle qui fait revivre les esprits les plus abattus.
Citation de Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur l'espérance (1652)

Les citations célèbres sur l'espérance.

Construisez votre Conscience.

Sentiments
du
Soi
par
Y'becca.

yanis la chouette

Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Message par yanis la chouette le Mar 27 Fév - 11:03

Accorder son rythme de vie et son horloge biologique pour vivre mieux



Ce dossier a été réalisé par Raïssa Blankoff, naturopathe


Bien que nous puissions avoir le sentiment de vivre sur une ligne droite qui a pour début notre naissance et pour fin notre mort, notre vie, ainsi que celle de tout organisme vivant, est essentiellement conditionnée par un rythme.

Le vivant, par définition, ne peut se figer. Il passe sans cesse d’un état à un autre, comme notre respiration, l'inspiration et l'expiration se succédant. Sans rythme, il n'y a pas de vie.
Même si nous pensons être maîtres de notre organisation, nous ne sommes finalement que le jouet des rythmes solaires et lunaires, ainsi que du mouvement de la terre qui nous porte. Le Dr Jean-Michel Crabbé explique que « le respect des rythmes biologique et physiologique conduit à un équilibre intérieur : la stabilité de paramètres comme la température, le pH et le taux d'oxygène assure des performances optimales aux multiples activités biologiques, mais tout passe par des rythmes, des cycles de sécrétion : le rythme respiratoire conduit à un taux d'oxygène relativement stable. Les pulsations cardiaques assurent un débit sanguin moyen. La sécrétion pulsatile d'insuline assure une glycémie moyenne. Les rythmes optimisent les systèmes biologiques : ils organisent leurs activités en tâches successives, les synchronisent les uns aux autres et les adaptent à un environnement extérieur naturellement cyclique. La notion de temps est essentielle en biologie. Le rythme est un principe fondamental en physiologie ».

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=chronobiologie

Accorder son rythme de vie et son horloge biologique pour vivre mieux

La semaine, le mois
Il est bien connu que pour conserver une bonne santé physique et morale, il est recommandé de cesser ses activités habituelles pendant une journée par semaine. Cela signifie que nous nous autorisons à décrocher du quotidien pour nous ressourcer. Prendre soin de soi, de son entourage, oublier son ordinateur et son téléphone…

Nous ferons ce jour-là tout ce que nous ne faisons pas les autres jours : rencontrer nos amis, faire du sport, pratiquer des arts, nous détendre, nous aérer, voyager, lire, se distraire, dormir, visiter notre ville ou notre campagne…. Dans le monde d’aujourd’hui, très peu de personnes s’accordent cet immense luxe d’une journée de vacance sans « s » par semaine.

Chaque début de mois pourrait être l’occasion de faire le point sur ses objectifs, sur les changements à opérer, sur les actions à entreprendre, sur le calendrier personnel ou familial. Un week-end par mois, pourquoi ne pas imaginer un moment particulier, un petit voyage loin ou près de chez soi, une petite fête ou quelque autre moment dépaysant.

Comment "se synchroniser" ?
Se lever avec le jour, plus tôt en été, plus tard en hiver. A 8h notre hormone de mobilisation, le cortisol, est au plus haut, elle descendra ensuite jusqu’à minuit, pour remonter jusqu’à 8h.
Pour se sentir bien en journée, il faut adapter son heure de coucher, qui conditionnera le sommeil, le réveil et l’énergie du lendemain.

Prendre le temps de se réveiller, s’étirer, se masser le visage, prendre quelques profondes respirations permet un lever en douceur pour le corps et l’esprit. Boire un verre d’eau à température ambiante pour se réhydrater.


S’asseoir devant un petit déjeuner non sucré et protéiné : après 6, 7 ou 8 heures sans manger, notre glycémie est au plus bas et notre cholestérol au plus haut. Il faut emmagasiner une énergie longue et stable pour commencer la journée.
Si nous mangeons des aliments sucrés, notre glycémie (= taux de sucre dans le sang) augmente brusquement, est rapidement tamponnée par les hormones appropriées, redescend brutalement et ainsi de suite toute la journée. Par contre le taux de graisse étant élevé dans le sang, la glycémie sera mieux métabolisée et mieux utilisée dans la journée.
Au menu le matin : des œufs, du fromage, des yaourts -yogourt) ou du jambon.Si vous n’aimez pas manger au lever, buvez une boisson chaude puis manger 1 ou 2 heures plus tard.

La matinée sera propice au travail le plus difficile ou le plus créatif. Comme sur l’autoroute, nous sommes invités à prendre une pause toutes les 2 heures. Programmer son réveil afin de ne pas rester derrière l’ordinateur au travail et penser à prendre une pause. 5 minutes pour souffler, marcher, regarder dehors ou parler avec des collègues feront gagner du temps car la vigilance et la concentration seront augmentés. Si cela est possible, changer d’activité pour finir la matinée ou en tous cas, si cela est impossible, changer de regard ou de perception concernant l’activité. Prendre un verre d’eau ou une tisane sans sucre.

Une année, une vie...
Une année, une vie...
Chaque âge de la vie a son propre rythme.
L’enfant et le vieillard vivent des rythmes différents, tous liés à des contraintes non-modifiables. Les respecter, c’est s’assurer plus de confort et plus de vitalité.


Les saisons nous guident avec des différences de lumière et de températures. Par exemple, pourrions-nous trôner en maillot de bain en plein hiver ou nous promener en plein été dans un manteau de fourrure, nous qui croyons avoir tant de pouvoir sur nos vies ?
Le corps a des capacités d’adaptation qui lui coûtent de l’énergie et il réagira selon les facteurs environnementaux qui vont lui parvenir (lumière électrique, bruits, chaleur artificielle...).

En réalité, les saisons rythment notre vie, nous poussent dedans, nous poussent dehors, sans que nous prenions vraiment conscience des puissances en jeu.
Écouter notre horloge biologique, permettra de mieux répartir les énergies, de prendre régulièrement du recul, de prendre le temps - celui des actions, celui des décisions, celui de la planification ou celui de l’ouverture à l’intuition grâce à des perceptions bien aiguisées.

En un mot, au rythme du donner et du recevoir, chacun à son rythme bien sûr…

Avant la pause-déjeuner, il faut s’accorder un moment de répit, mais aussi, pourquoi pas, quelques mouvements amples, monter ou descendre les escaliers, ou écouter de la musique.
Une fois à table, avant de manger, prendre une minute pour se détendre, se reconnecter à soi-même, observer quelques respirations.



Le repas de midi sera équilibré avec une assiette divisée en 4 : protéines animales, féculents (céréales ou farineux), légumes cuits, légumes crus, sans oublier les huiles crues d’olive, de colza et de noix. Si cela ne suffit pas, une compote ou un carré de chocolat pourront donner une note sucrée à la fin du repas. Manger lentement en mâchant bien est très important pour assurer une digestion optimale et éviter les endroits trop bruyants. Il est possible de manger en 15 minutes et de garder 15 minutes pour se reposer après le repas ou encore mieux, aller faire un tour dehors, peu importe le temps, pour se sentir revigoré et en forme pour attaquer l’après-midi.

Réserver à la première partie de l’après-midi des activités moins exigeantes intellectuellement, prendre un goûter en fin d’après-midi quand une baisse d’énergie se fait sentir : c’est la pause sucrée (fruits frais, secs, jus, noix, amandes, noisettes, avocats…) qui redonnera du punch pour boucler la journée de travail.

Être vigilant à ne pas finir sa journée trop tard, se donner une heure limite et s’y tenir est important.

Profiter du retour chez soi pour marcher, s’aérer, se distraire. Descendre un arrêt plus tôt et finir à pied, faire le tour de son jardin, ou concocter tranquillement le dîner, plutôt que de se précipiter à nouveau vers l’ordinateur.

Le dîner ne doit pas être trop tardif et rester léger : fruits de mer, poissons, légumes cuits et crus, légumineuses, féculents en petite quantité seront à privilégier.

Une bonne nuit se prépare : la chambre à coucher doit rester ce que son nom indique : un endroit pour dormir, et non le lieu de tous les gadgets : télévision, ordinateur, etc...

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=chronobiologie-p3

Un autre sujet lié aux évolutions des mouvements et du temps:

Une nouvelle découverte permettrait de perdre du poids et de lutter contre le vieillissement naturellement.

Genève, GE (CH) — La nouvelle a déjà fait beaucoup de bruit:

Dans un petit laboratoire à Genève, en Suisse, une nouvelle découverte pourrait bien redonner espoir aux millions de français de plus de 45 ans qui souffrent de problèmes de poids, de manque d’énergie, ou même de douleurs articulaires et de maladies douloureuses.

L’équipe de Nutrition Optimale, dirigée par Fabien Delcourt, un kinésithérapeute qui est passé sur France 3 et sur Radio France Bleu, vient d’annoncer une découverte de pointe qui est en train de faire du bruit.

En collaboration avec le Dr. Marc Lengre, médecin et ancien interne des hôpitaux de Paris qui a fait ses études à la faculté de médecine de la prestigieuse université Diderot à Paris, ils viennent peut-être de redonner espoir à des millions de français.

« Notre intestin contient en fait des trillions de bactéries, dont la qualité détermine bien souvent l’efficacité de notre métabolisme, nos niveaux d’énergie, et même la résistance de notre système immunitaire. », affirme le Dr. Marc Lengre.

« C’est un véritable écosystème, qui est attaqué de toute part dans le monde moderne par la pollution, les antibiotiques, et même les aliments que nous mangeons », continue le cardiologue.

Son collègue le kinésithérapeute Mr. Delcourt confirme ce qu’il a déjà partagé sur France 3 plus tôt cette année: « Après avoir aidé près de 15 341 personnes dans près de 11 pays à retrouver un poids sain et augmenter leurs niveaux d’énergie, j’ai découvert que rétablir sa flore intestinale est véritablement le moyen le plus efficace de retrouver la santé et combattre le vieillissement. »

Aujourd’hui, l’équipe de Nutrition Optimale, qui a selon eux « investi des dizaines de milliers d’euros » en recherche et développement, a annoncé sur leur site web avoir fait une découverte qualifiée de « révolutionnaire » pour « retrouver une flore intestinale en bonne santé rapidement ».

Il s’agirait d’une « habitude étonnante qui ne prend que 32 secondes par jour et qui fournit des résultats surprenants », selon l’équipe du centre de recherche suisse.

Cette habitude permettrait de perdre 3,72 kilos en 30 jours, sans avoir à suivre de régime ou s’épuiser à la salle de sport.

« C’est probablement la découverte la plus importante que l’on n’ait jamais partagée », affirme Emmanuel Fredenrich, le PDG et fondateur de la société. « Grâce à la collaboration du Dr. Lengre et de Mr. Delcourt, nous sommes désormais en mesure d’aider les gens à accélérer leur métabolisme, éliminer les envies irrésistibles de nourriture, rajeunir leur apparence, vivre plus longtemps, et même mieux dormir le soir. »

Ils viennent de publier une vidéo gratuite dans laquelle ils partagent cette habitude facile et étonnante — une vidéo qui est depuis devenue virale, et qui a été vue par près de 3 267 893 internautes depuis son lancement.

Elle a suscité un mélange de choc et d’enthousiasme chez le public français, car elle remet en cause beaucoup des choses que l’on croit vraies sur la santé et le vieillissement.

Nous encourageons les gens à décider pour eux-mêmes les meilleures solutions pour leur santé — mais si les affirmations de Nutrition Optimale sont bien vraies, cela pourrait marquer un tournant pour la santé de millions de personnes. Leur crédibilité nous a en tout cas convaincu à la rédaction.

Regardez leur présentation choquante:

http://infoactusante.com/2017/10/19/est-il-vraiment-possible-daccelerer-son-metabolisme-et-deliminer-les-envies-irresistibles-de-nourriture/?utm_source=Outbrain&utm_medium=Discovery&utm_campaign=probiotiques_desktop3&utm_content=4+aliments+qui+peuvent+nuire+%C3%A0+votre+organisme+%28les+mangez-vous%3F%29&utm_term=PasseportSant%C3%A9.net&utm_adid=00c44e882e540848c7d6ec1150613a2214&utm_device=desktop

RAPPORT DE
Y'BECCA
ET DU
CITOYEN TIGNARD YANIS


yanis la chouette

Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Message par yanis la chouette le Mar 27 Fév - 11:05

L'ivresse du temps
L. Turridano (Auteur) Paru en août 2008 Roman (cartonné)

Voici l’histoire de Denis et Paul, deux hommes, deux amis, deux existences. De l’adolescence à l’âge adulte L’ivresse du temps nous fait partager l’évolution de ces deux hommes, une marche dans le temps contée sous diverses formes. À la manière dont chacun d’entre nous se livre, l’auteur nous propulse dans l’intimité de ces deux êtres, une intimité que nous découvrons tantôt facilement, tantôt par bribes ou alors par petites touches discrètes, tant il est difficile de se connaître vraiment et d’avoir pleinement conscience de ce qui nous fait avancer, nous perturbe ou bien nous contraint. Progressivement, l’univers de Paul et Denis nous devient familier au point de nous permettre de reconstituer leur passé, leur vécu, leurs émotions mais aussi leurs blessures et leurs maux cachés… Premier roman de Laurence Turridano, L’ivresse du temps défile son propos d’une plume alerte et contemporaine sans négliger une part de poésie qui donne à l’ensemble de l’œuvre un cachet particulier.

ENIVREZ-VOUS
https://www.youtube.com/watch?v=e80qhyovOnA
Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.

(In Les petits poèmes en prose)

Pourtant Monsieur Baudelaire Charles, Le temps finit par vous rattraper sous quelques formes que ce soit... je n'ai jamais
chercher à fuir le temps; mais plutôt à le séduire...!

Avec Mesure, je plaide Coupable...!

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

yanis la chouette

Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Message par yanis la chouette le Mar 27 Fév - 11:07

définition de l'ivresse du savoir par Monsieur Tignard Yanis
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t257-le-temps-existe-t…
L'ivresse du savoir est de pouvoir parler tout en connaissant... Cela implique de entendre
et de pleurer devant l'infinité des chemins à parcourir... Tout en voulant s'enfermer dans
des disciplines, aucune d'entre-elles ne parvient à vous insuffler un repus... Une faim
gargantuesque se répands devant votre esprit telle une grenouille voulant devenir Bœuf...

Un immense souffle parcourt l'immensité des sentiments, celui d'apercevoir d'être distingués.
Vous étiez égoïste dans votre quête, vous aimiez sans vous rendre compte étalage mais
votre fidèle compagnon reste le souvenir de celles et de ceux avec qui vous avez partagé !
Shadow On The Wall ! devenu troubadour, je ne cherche pas à ressembler ou constituer !

L'ivresse du savoir m'a appris à reprendre de zéro, le chiffre absolu de l'infini... Le phare
de l'arithmétique spatiale tout comme l'arc en ciel est référence des couleurs... le mélange
des savoirs n'est pas une acquisition sur le pouvoir et le soi ! Il n’amène à rien mais se révèle
utile dans l'aspect du transmettre: Celui qui croit connaitre; connait rien sur l'aspect du rien !

Le rien est un aspect incroyable car rien ne peut être rien car il est soi ! terme de l'essence
devant les aspects d'âmes et de consciences ! je n'ai pas lu de philosophe, je parcours juste les
définitions du dictionnaires: Celui qui croit connaitre; connait rien sur l'aspect du rien ! Moi.
Le rien est un aspect incroyable car rien ne peut être rien car il est soi ! Je pense donc je suis !

Le réel dans le rien ! Le temps existe-t-il ou ne s'agit-il que d'une illusion ? le réel dans le rien !
Même si je connaissais la réponse, je suis enthousiasmé par l’imagination des mondes secondaire
crée par l'individu humain sur le concept de mystère et d'infini ! alors j'écoute revenant, Moi,
à L'ivresse du savoir originelle... Tout en écoutant, je me métamorphose ! J'en suis heureux ! Moi.

Man In the Rain, Man on the Sun ! J'observe cette douce sérénité volcanique n'essayant pas de
violer ses accès de colère et de bonté. Oxygène Gourmand consomme l'énergie, je me sens libérer
d'un attrait d'immortalité sur lesquels je comprends le concept de société mais en aucun cas, celui de
domination et de supérieur... J'ai choisi ce chemin dans l'infini de L'ivresse du savoir. Énigme du Temps.

Aurais je le choix du temps du lieu et du revenir... Est ce fonction de mon imaginaire et de celui qui croit
connaitre l'aspect des lieux comme dirait Brahic André. L'abeille et l'architecte... Belle romance des lieux
et de l'aspect de romance que procure le temps... L'ivresse du savoir. Énigme du Temps. je ne crois pas !
Depuis toujours et jusqu'à la perpétuelle des aubes qui donnera à l'infinité de l'aspect des jours et des nuits.

Ainsi l'infini conservera sa pudeur, je ne parle pas de la nudité mais de celle de connaitre. Partager les faits;
entendre les fées et rire avec les nuages... Devenir un vent passager pour ressurgir à l'autre bout de l'univers;
être humble et innocent de sa conscience tout en cherchant une vie à qui paraitre... S'amuser de sa réaction
quitte à souffrir sans engendre de colère sur sa réaction : Car voilà le sens même de aimer et de Partager !
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t257-le-temps-existe-t…
Ecrit de
TAY
La chouette effraie

yanis la chouette

Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Message par yanis la chouette le Mar 27 Fév - 11:12

Les plongeurs respirent un mélange d'oxygène, d'hélium et d'azote pour éviter l'ivresse des profondeurs (narcose) lors d'une plongée profonde. Une étiquette sur la bouteille affiche la profondeur maximale d'utilisation et le mélange (ici oxygène 14% /hélium 58%/azote 28%)..

L'Ivresse du pouvoir est un film franco-allemand réalisé par Claude Chabrol, sorti en 2006. Synopsis

Chargée d’un important dossier d’abus de biens sociaux, la juge Jeanne Charmant Killman (Isabelle Huppert) mène une délicate enquête touchant à des milieux politiques et industriels. D’emblée, elle fait incarcérer le responsable d'un grand groupe, le président Humeau (François Berléand), qu’elle commence à interroger avec acharnement. Fragilisé et affaibli, celui-ci cède peu à peu et finit par confesser ses secrets. Dans les milieux politiques, l’inquiétude monte et une contre-attaque se met en place pour arrêter la juge trop curieuse. Mais il est trop tard pour agir car, ivre du pouvoir qu’elle sent détenir, la juge Killman est déterminée à aller jusqu’au bout de son enquête. Pour cela, elle est prête à tout sacrifier, sa sécurité et même son mari qui ne supporte plus la vie infernale qu’elle lui fait vivre.
Accueil
« Surgit alors le substrat politique de ce film à la fois drôle et infiniment mélancolique : un monde qui fout le camp, une certaine idée de la France en monarchie républicaine, de vieux notables contre des énarques profiteurs. Avec une bonhomie misanthrope, Chabrol renvoie dos à dos ces ombres condamnées à disparaître. Elles lui offrent pourtant l’un de ces magnifiques trompe-l’œil dont il est passé maître. »

— Télérama, Aurélien Ferenczi, 22 février 20061

« Fausse inoffensive, comme le furent Violette Nozières ou les prêtresses de La Cérémonie, Jeanne Charmant-Killman s'affiche trop ostensiblement impitoyable piranha. Elle s'engouffre, perquisitionne, parade. En matière de mise en scène, la méthode de Chabrol est tout autre : suggérer, enquêter en coulisse, décaler son regard. Introduire un personnage frivole, énigmatique (celui du neveu), pour éviter de donner des leçons de morale. »

— Le Monde, Jean-Luc Douin, 21 février 20062

L'infini de l'amour devant la barrière douanière
ou Genève

Lamartine et son temps, oh suspends ton vol...
Une belle interprétation de la société sur
certains aspects primaires de la politique mondaine...

Le rêve est un aspect du merveilleux et du soupir;
la notion de soupir et de silence en musique...
Oh temps suspends ton vol, soupir ou silence;

Dièse ou bémol... Majeur, Mineur, Quinte, septième...
Oh temps suspends ton vol, soupir ou silence.
Rien ne rime sauf l'accord de l'amour suspendu...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

Le temps existe-t-il ou ne s'agit-il que d'une illusion ?

L'ivresse des profondeurs doit être distinguée du syndrome nerveux des hautes pressions provoquant des troubles du comportement à de grandes profondeurs (supérieure à 100 m) malgré l'absence de gaz à effet narcotique.

La resaca es temporal, pero las historias de la borrachera
son para siempre

La complexité du temps amène l’Homme à s'interroger sur sa réalité psychologique.
Présentation des récents travaux sur le sentiment que le temps passe plus ou
moins vite, et sur les distorsions temporelles provoquées par nos émotions.

Depuis des siècles, le temps est au centre des préoccupations de l'homme.
L'homme vit en effet dans le temps pour un temps limité, pour un temps fini
comme le dirait Heidegger.

Une conférence enregistrée en 2016.

Sylvie Droit-Volet, psychologue, Université de Clermont-Ferrand.

je rajouterai à ce proverbe hispanique:

La narcose à l'azote, aussi nommée ivresse des profondeurs, est due à l'excès d'azote et agit sur le système nerveux en entraînant des troubles du comportement. Cet effet a été découvert en 1930 par Hill et Mac Leod.

D'autres gaz ont également un effet narcotique : le xénon, le krypton et l'argon. D'autres gaz ont peu ou pas d'effets narcotiques et sont employés dans ce cadre en plongée sous-marine : il s'agit essentiellement de l'hélium.
https://www.youtube.com/watch?v=mCpz3LAjxek
L'ivresse des profondeurs doit être distinguée du syndrome nerveux des hautes pressions provoquant des troubles du comportement à de grandes profondeurs (supérieure à 100 m) malgré l'absence de gaz à effet narcotique.

Causes

Une grande partie des narcoses surviennent lors de la plongée profonde. Elle débute vers 30 mètres pour certains et devient systématique à partir de 60 mètres1. La pression environnante augmentant, la pression partielle de l'azote augmente en application de la loi de Dalton.

Les gaz à effets narcotiques sont biochimiquement inertes : ils n'interagissent pas en modifiant la chimie cellulaire. Ils ont, a priori, un simple effet mécanique. Deux mécanismes sont suspects, résultant à chaque fois en une modification de la perméabilité de la membrane cellulaire à certains composants :

l'hypothèse lipidique : les gaz se diffuseraient dans la double couche de lipides formant la membrane cellulaire, la distendant.
l'hypothèse protéique, suspectée dans les années 60 : les gaz interagiraient directement sur les protéines de la membrane cellulaire.

Certains facteurs sont considérés comme aggravants : froid, consommation d'alcool, drogue, stress, fatigue, embonpoint.
Effets

La narcose entraîne des troubles du comportement qui diffèrent d'un individu à l'autre. La sensibilité par rapport à la narcose n'est pas la même pour tout le monde, ni la même d'un jour sur l'autre. Dans les effets de la narcose on peut citer :

euphorie,
angoisse,
repli sur soi,
discours intérieur,
troubles de la vision et notamment vision à effet tunnel (le plongeur a l'impression de voir les choses au bout d'un tunnel),
disparition de la notion de durée,
sensation de dialogue intérieur, de solitude,
lecture répétée des instruments de plongée sans interprétation correcte
retard de réaction, signes répétitifs.

À noter que les sujets les plus sensibles peuvent ressentir les effets de la narcose dès 30/40 mètres. En revanche, à partir de 60 m, tous les plongeurs sont narcosés y compris ceux qui, à cause de cette même narcose, prétendent le contraire et ne s'en rendent pas compte[réf. souhaitée].

En outre, même s'il n'est pas possible d'annihiler les effets de la narcose lors d'une plongée profonde à l'air, les plongées répétées à de grandes profondeurs permettent de les atténuer et d'en retarder la venue.

Par ailleurs, l'accoutumance obtenue au fil des plongées répétées disparait au bout de vingt à trente jours sans plongée, il faut alors se réhabituer à la profondeur, et descendre graduellement.
Réaction et prévention

L'attitude à avoir face à un plongeur victime d'une narcose est de le faire remonter à une profondeur moindre pour faire diminuer la pression partielle de l'azote. Les effets se dissipent assez rapidement. Une narcose peut provoquer une amnésie et certains plongeurs ne se souviennent pas du comportement qu'ils ont pu avoir au moment de la narcose.

L'organisme s'accoutume aux effets de l'azote. Des plongeurs ayant l'habitude de descendre à des profondeurs élevées voient les effets de la narcose diminuer.

Afin de diminuer l'influence de l'azote, les plongeurs utilisent parfois des mélanges gazeux comme le Trimix.
Notes et références

↑ Plongée magazine, no 16, janvier-février 2009, Les cocktails à l'hélium, par François Brun, p.110

Articles connexes

Plongée sous-marine
Hyperoxie
Accident de plongée

Référence

Le mal des profondeurs, JC Rostain, Pour la science, 2006, 346, p30-36

MALGRÉ LE TROUBLE, NOUS POUVONS RESSENTIR LE MAL.
MÊME SI CELUI CI SE DÉGUISE; ETRE DANS LA CONSCIENCE
D’ÊTRE LE JOUET D'UN CARNAVAL.

CONSCIENCE DU
JEDI DE LA RAISON ET DU SITH DE LA RÉPUBLIQUE;
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
ou
Dark Obscur

yanis la chouette

Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Message par yanis la chouette le Mar 27 Fév - 11:23

Churchill (Inuit: Kuugjuaq) est une ville du Manitoba, située au bord de la baie d'Hudson à l'embouchure de la rivière Churchill. La population, qui était de 923 habitants en 2001, était descendue à 813 en 20111.

Environnement
Installée à l'embouchure de la rivière Churchill, la ville se situe dans un écotone, à la jonction entre la taïga ou forêt boréale au sud, la toundra au nord-ouest et la baie d'Hudson au nord. Le sol est formé de pergélisol et d'affleurements du bouclier canadien. L'épinette noire est la variété d'arbre dominante, mais sous une faible densité. Les visiteurs peuvent y pratiquer la pêche sportive, des expéditions en canoë, en véhicule tout terrain, en hélicoptère ou en avion ultra-léger.

La ville est surnommée « capitale mondiale de l'ours polaire » en raison de la grande quantité d'ours polaires qui s'y aventurent à l'automne. Ces derniers constituent un des piliers de l'industrie touristique de la région. Les habitants de la ville ont même pour habitude de laisser les voitures déverrouillées, au cas où des piétons rencontreraient des ours polaires2.

Une autre attraction est l'observation des bélugas qui remontent la rivière en juin et juillet.

On peut aussi observer quelque 270 espèces d'oiseaux dans un rayon de 40 km autour de la ville, notamment le harfang des neiges, le cygne siffleur et le faucon gerfaut3.

Le Parc national Wapusk est situé à 45 km au sud de la ville.

On peut y observer des aurores boréales quand les conditions sont favorables et qu'une forte activité solaire se combine avec des nuits noires.

Voies de communication
Le port de Churchill est le principal port canadien en eau profonde sur les rives de l'océan glacial Arctique. Il possède quatre quais et peut accueillir des navires de type Panamax4.

Il appartient depuis 1997 à la compagnie ferroviaire américaine OmniTRAX5 (Chemin de fer de la Baie d'Hudson). Son activité a décliné avec le démantèlement, en 2012, de la Commission canadienne du blé, qui en était le principal usager depuis 76 ans. Des subsides gouvernementaux pour le transport du grain par ce port ont toutefois permis d'enrayer le déclin6. Le port cherche aussi à diversifier ses exportations6 et ses importations. Les producteurs de pétrole de l'Alberta envisagent de s'en servir comme terminal maritime pour leur pétrole, qui y sera acheminé par train pour atteindre les marchés internationaux. Un premier chargement devrait quitter Churchill pour Rotterdam en octobre 20137. De même des études ont été débutées sur la possibilité de recevoir des navires porte-conteneurs en provenance d’Asie pendant la saison chaude (juin-octobre), pour l’importation de produits manufacturés.

Avec le réchauffement climatique, le passage du Nord-Ouest reste ouvert plus longtemps, augmentant la rentabilité du port. En 2010, il était ouvert à la navigation du 28 juillet au 2 novembre8. C'est le seul port arctique connecté au réseau de chemin de fer d'Amérique du nord via la ligne d'OmniTRAX. En 2007, le gouvernement fédéral a investi 8 000 000 $ dans sa modernisation9.

Le port est desservi par deux compagnies maritimes nationales. La Transportation Company [archive] fait la liaison avec Tuktoyaktuk, à l'embouchure du fleuve Mackenzie et Ikaluktutiak au Nunavut. Les huit navires de la Sealink and Supply [archive] desservent 40 communautés établies au centre et à l'est de l'Arctique.

Le chemin de fer de la Baie d'Hudson relie la ville à Le Pas, au sud du Manitoba, sur une distance de 1 300 km. Il appartient également à la compagnie américaine OmniTrax, qui possède une vingtaine de lignes en Amérique du Nord. Cette ligne sert au transport de grains, de minerais et de pétrole jusqu'au port de Churchill. Un train de voyageurs Via Rail fait également la liaison avec Winnipeg.

L'aéroport de Churchill (nom de code: YYQ) dessert notamment une clientèle intéressée par l'écotourisme.

Base militaire
En 1942, la United States Air Force installa une base nommée Fort Churchill à 8 km à l'est de la ville. Après la Seconde Guerre mondiale, cette base fut opérée conjointement par le Canada et les États-Unis. Elle a été fermée dans les années 1960.

Des recherches ont aussi été menées sur l'ionosphère par le Conseil national de recherche à partir d'août 1943. En 1950, Churchill est intégré au réseau HMC NRS Churchill, rebaptisé HMCS CHURCHILL en 1956 et CFS Churchill en 1966, en tant que maillon du Système radio supplémentaire (SUPRAD) des Forces canadiennes. Les installations ont été fermées en 1968.

Un programme conjoint a été mené avec les États-Unis, le Churchill Rocket Research Range, de 1956 à 1984, qui consistait à lancer des fusées pour étudier l'atmosphère. Situé à 23 km à l'est de la ville, le site abrite depuis 1976 le Churchill Northern Studies Centre [archive], qui étudie l'écosystème subarctique, les aurores boréales et les ours polaires, en plus d'offrir un soutien logistique aux chercheurs travaillant sur ces questions.

En 1950, le gouvernement britannique envisagea d'installer un centre de test nucléaire près de Churchill, mais a finalement choisi l'Australie.

Histoire

Fort Prince of Wales, à l'ouest de la rivière Churchill
La région fut occupée par différentes populations de chasseurs nomades. Les proto-inuit arrivèrent dans la région il y a environ 1 000 ans en provenance de l'ouest. Les Dénés s'installèrent dans la région il y a 500 ans en provenance du nord. Les Tchipewyans et les Cris étaient les principaux occupants de la région au moment de l'arrivée des premiers Européens.

Les Européens parvinrent pour la première fois dans la région en 1619. Une expédition danoise dirigée par Jens Munk hiverna cette année-là dans les lieux de ce qui deviendra plus tard la ville de Churchill.

La première implantation humaine permanente est un fort en bois construit à l'embouchure de la rivière Churchill en 1717 et servant d'établissement pour le commerce de la fourrure à la Compagnie de la Baie d'Hudson. La ville doit son nom à John Churchill, 1er Duc de Marlborough, ancêtre de Winston Churchill et qui fut gouverneur de la Compagnie à la fin des années 1600.

Le fort en bois fut remplacé par un grand fort en pierre en 1741. Le fort fut pris par les Français sans que le moindre coup de feu ne soit tiré et rasé en 1782, lors de l'expédition de la baie d'Hudson menée par La Pérouse. Un nouveau fort fut construit à proximité.

Le déclin du commerce de la fourrure entraîna le déclin de Churchill. Il faudra attendre l'essor de l'agriculture dans les grandes plaines de l'ouest canadien et le choix de Churchill à la fin de la première guerre mondiale comme lieu d'implantation d'un grand port sur les rives de la baie d'Hudson relié à la ville de Winnipeg par le chemin de fer pour que la localité connaisse une nouvelle période de prospérité. Le chemin de fer n'atteindra la ville qu'en 1927. Une fois la liaison ferroviaire achevée il faudra encore attendre de longues années avant que l'activité portuaire ne prenne véritablement son essor.

C'est à Churchill que furent "relocalisés" de force, en août 1956, les Indiens dénés sayisis de Duck Lake, début d'une tragédie sociale et sanitaire qui faillit entraîner la disparition de leur groupe10 - et pour laquelle le gouvernement canadien a fini par faire des excuses officielles en août 201611.

Au printemps 2017, la ligne de chemin de fer qui dessert la ville est détériorée suite à d'importantes inondations et la circulation est interrompue pour une durée indéterminée. La fermeture de la ligne entraîne une crise locale par la forte augmentation des coûts des marchandises12.

Climat
Churchill bénéficie d'un climat subarctique. Bien que située à une latitude comparable à celle de villes européennes telles que Stockholm et Aberdeen, le climat y est bien plus froid. La température moyenne annuelle y est inférieure d'environ 14 °C. Les eaux froides de la baie d'Hudson qui bordent la ville en sont la principale cause. La température record la plus froide, −45,4 °C, a été enregistrée le 13 février 1979 et la température record la plus chaude, +36,9 °C, le 11 août 1991. Les chutes de neige sont abondantes et la moyenne annuelle de neige est de 191 cm.

Relevé météorologique de Churchill altitude:28 m latitude: 58°44'N
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −30,7 −28,9 −24,4 −14,5 −4,6 1,7 6,8 7,2 2,5 −4,5 −16,1 −26,8 −11
Température moyenne (°C) −26,7 −24,6 −19,5 −9,7 −0,7 6,6 12 11,7 5,6 −1,7 −12,6 −22,8 −6,9
Température maximale moyenne (°C) −22,7 −20,4 −14,5 −5 3,2 11,4 17,3 16,3 8,8 1,1 −8,9 −18,8 −2,7
Record de froid (°C) −45 −45,4 −43,9 −33,3 −25,2 −9,4 −2,2 −2,2 −11,7 −24,5 −36,1 −41,8 −45,4
Record de chaleur (°C) 1,7 1,5 8,3 28,2 27,7 32,2 34 36,9 27,8 20,6 10,1 3 36,9
Précipitations (mm) 16,9 15,7 16,1 19 31,9 44,3 56 68,3 63,4 46,9 33,1 20 431,6
Source : Le climat à Churchill (en °C et mm, moyennes mensuelles) Canadian Climate Normals [archive]


Célébrités
Jordin Tootoo, joueur des Red Wings de Détroit (Équipe de la LNH), est né à Churchill.
Susan Aglukark, chanteuse Inuk, est née à Churchill.
Churchill dans la littérature et la fiction
La ville joue un rôle central dans Churchill, Manitoba d'Anthony Poiraudeau (éd. Inculte Dernière Marge, 2017).
Notes et références
↑ (en) "Winnipeg Free Press, 24 août 2012, PM in Churchill today to see military exercise [archive]
↑ (en)Outside Online - THE POLAR BEAR CAPITAL OF THE WORLD [archive]
↑ (en) (en) Gary Kramer, « Species profile: Watching and studying Peregrine Falcons at Rankin Inlet, Nunavut, Canada, Manitoba, Canada », Worl Birder's Magazine,‎ 22 juillet 2008 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Gouvernement du Manitoba, Transportation: Seaport at Churchill, Manitoba [archive]
↑ (en) Histoire du port de Churchill [archive]
↑ a et b (en) Western Investor, octobre 2012, Port in a storm. Churchill scrambles to attract global and domestic shippers as Wheat Board monopoly ends [archive]
↑ (en) The Globe and Mail, 16 août 2013, Oil’s new Arctic passage to Europe [archive]
↑ (en) http://www.omnitrax.com/media-center/news/10-11-03/final-ship-of-season-departs-churchill.aspx [archive]
↑ (en) CBC, 5 octobre 2007, Churchill port, rail line to see $68M in improvements [archive]
↑ Frédéric B. Laugrand, Jarich G. Oosten et Üstün Bilgen-Reinart, « La "relocalisation" des dénés sayisis des ahiarmiuts dans les années 1950 », Recherches amérindiennes au Québec,‎ 2011 (ISSN 0318-4137, lire en ligne [archive])
↑ (en) « Ottawa apologizes to Manitoba First Nation for 'tragic and fatal' forced move », CBC News,‎ 16 août 2016 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Catherine Porter, « Canadian Town, Isolated After Losing Rail Link, ‘Feels Held Hostage’ », The New York Times,‎ 30 août 2017 (ISSN 0362-4331, lire en ligne [archive])
Voir aussi
Sur les autres projets Wikimedia :

Churchill (Manitoba), sur Wikivoyage
Articles connexes
Port de Churchill
Parc national Wapusk
Chemin de fer de la Baie d'Hudson
Liens externes
(en) Site officiel [archive]
(en) Port de Churchill [archive]
Caméras web [archive]
[masquer]
v · m
Drapeau du Manitoba Manitoba
Principales villes
Brandon Churchill Dauphin Erickson Flin Flon Grand Rapids Le Pas Manitou Montcalm Notre-Dame-de-Lourdes Portage la Prairie Ste. Anne Ste. Rose du Lac Thompson Winnipeg
Régions
Région de Winnipeg Plaines centrales Eastman Interlake Région du nord Parkland Pembina Valley Westman
Division de recensement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23
Subdivisions de : CB AB SK MB ON QC NB NÉ ÎPÉ TNL YK TNO NU

Boney M. - Rasputin.
https://www.youtube.com/watch?v=SYnVYJDxu2Q

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 11 h il y a 11 heures
LA CERTITUDE EST DE DONNER UNE RÉFLEXION AFIN D'Y AMENER UNE ANTICIPATION. LE PROPRE DE LA VIE S'EST DE NE PAS AFFIRMER QUAND L'ÉVIDENCE EST VENUE MAIS DE SAVOIR S'Y PRÉPARER TOUT EN AYANT UNE CONSCIENCE TRANQUILLE SUR CEUX QUI AVAIENT LA CONVICTION DE VOTRE ERREUR. TAY

LE SOMMEIL EST UN SOUFFLE DU TEMPS: C'EST UN SENTIMENT DU SOUVENIR ET LE DEVOIR DU SILENCE SE RÉPANDS AUX CIRCONSTANCES. DANS LE RÉEL DU RÊVE, LA CONSCIENCE DE CONVICTION SOULEVE LA SOURCE DU SOUVENIR DANS LE SUBCONSCIENT: LA LECTURE DES LÉTHARGIES ET LA RÉALITÉ DU SYSTÈME.
TAY

LE CARACTÈRE S'EST LE TEMPS, CELUI QUI EST UN TERME DE RIEN MAIS QUI EST EN RÉALITÉ, LA MESURE DU SOUFFLE. LA MÉTAPHORE EST UNE MÉTHODE DU SOUVENIR SUR UN SYSTÈME AYANT ÉTABLI UN SYMBOLE D'EXPLOITATION: L'INDIQUANT S'EST L'INSTANT DE L'INFINI OU L'EXISTENCE D'UNE NATURE.
TAY

LA FORME DU SOUPIR N'EST PAS LA MESURE DES RAFALE MAIS LES ACTES DE FRÉQUENCE CRÉANT CETTE SENSATION QUI PROVOQUE LE SENTIMENT: TOUS LES SECOURISTES ONT RESSENTI CETTE SENSATION D'ABANDON DANS L'ADVERSITÉ ET L'HISTOIRE DE L'HUMANITÉ: LA SITUATION ET LA NATURE.
TAY

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

yanis la chouette

Messages : 596
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rosacée - L’opinion de notre médecin, soins et Y'becca.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum